Ecologie et environnement au cœur des HLM


Du 24 juin au 2 juillet, se tiendra la 5ème édition de la Semaine Nationale des HLM, placée sous le signe de la transition énergétique.

Provenant des logements sociaux de toute la France, des centaines d’éco-initiatives témoigneront bientôt du grand défi vert que se sont lancés les bailleurs. «A chaque édition, notre objectif est de porter un message collectif à visée pédagogique.» Marianne Louis, secrétaire générale de l’USH (Union Sociale de l’Habitat), pose le décor : la cinquième édition de la Semaine Nationale des HLM rassemblera l’ensemble des bailleurs et des locataires autour d’une thématique forte. Cette année, ce sera la transition énergétique et environnementale, ou comment faire des logements sociaux des modèles en matière de réduction énergétique, valorisation des matériaux, d’éco-construction, de cités-vertes, etc.

«Il faut préparer les parcs existants ou à venir aux changements climatiques. A nous tous de faire le choix d’être des acteurs engagés, poursuit Marianne Louis. Cela passe par une bataille des techniques, mais aussi par une bataille des pratiques, qui elle concerne nos onze millions de locataires. Soit onze millions de façons de devenir un éco-citoyen

Du recyclage à l’impression 3D

Au programme de ce rendez-vous : conférences sur l’habitat passif, découvertes de ruches, ateliers de fabrication d’objets à partir de matériaux recyclés, visites de jardins partagés et potagers collaboratifs… Les idées ne manquent pas et les événements se comptent par centaines.

Parmi les projets phares des bailleurs sociaux, il y a la Caserne de Reuilly (Paris 12ème), gérée par Paris Habitat. Durant la Semaine Nationale des HLM, elle ouvrira ses portes au public pour montrer comment sa rénovation se veut exemplaire en matière d’écologie, avec des ressourceries éphémères ou le ré-emploi des matériaux usés. En province, Nantes Métropole Habitat présentera une innovation : la construction d’une maison avec une imprimante 3D, dans le but d’étudier les comportements du bâtiment, de réduire les nuisances urbaines et la pénibilité du travail des professionnels du BTP.

Les bailleurs sociaux se sont lancés sur la voie de l’écologie et ils comptent bien respecter cet engagement pour faire des HLM des habitations modèles du logement vert. Même si des progrès sont encore attendus pour rénover les vieux bâtiments, mal isolés, le logement social peut se vanter de consommer en moyenne 30 % d’énergie en moins que le parc privé.

*Crédits photo : "Eco-quartier Seine Ouest" ©Takuji Shimmura

#transitionécologique #habitat #HLM #écoconstruction #économiedurable #impactécologique #bâtimentvert