"L'économie positive, c'est comme le bonheur, c'est un long chemin !"


Katarzyna Renie est en charge du développement durable chez Nespresso France depuis 2011, année où ce poste a été créé. Elle était auparavant consultante en développement durable pour les ONGs comme WWF. Elle nous livre les actions clés du groupe en matière de RSE.

EKOPO : Quelle est votre mission depuis votre arrivée chez Nespresso en avril 2011 ?

Katarzyna Renie : Ma mission est de faire en sorte que chaque tasse Nespresso consommée en France délivre une expérience unique pour nos clients, tout en créant le maximum de valeur sociétale et environnementale. Cette ambition s'inscrit dans l'ADN de la marque qui est de proposer des cafés de haute qualité, tout en respectant les éco-systèmes et les hommes qui le cultivent.

EKOPO : Côté production, quelles actions avez-vous mises en place ?

K.R. : Nous prenons très au sérieux le réchauffement climatique, que nous observons évoluer par exemple dans les régions montagneuses productrices d'arabica, comme en Amérique Latine. Les fermes subissent des phénomènes climatiques de plus en plus extrêmes tels que sécheresses, glissements de terrain, développement de maladies sur les plants de café. Certains fermiers sont obligés de se déplacer en altitude pour maintenir des récoltes de qualité. Or Nespresso a pris la mesure de la gravité dès 2003 en mettant au point un programme d'agriculture et d'agroforesterie durable avec l'ONG Rainforest Alliance et le réseau SAN (Sustainable Agriculture Network). Ce programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable concerne aujourd’hui 70000 fermiers (dont 40 000 Colombiens) dans 12 pays producteurs de café (en Amérique du Sud, Afrique, Inde, Indonésie). Il permet de former les fermiers aux pratiques agricoles durables grâce aux agronomes financés par Nespresso et issus de leur pays. Les fermes sont évaluées chaque année sur ce référentiel AAA, qui comprend des critères économiques, environnementaux et sociaux. C'est enfin tout l'environnement de la production locale qui a été pris en compte avec, par exemple, l’agroforesterie ou encore le financement de 10 000 bassins de rétention d'eau et la construction d'une station de traitement de dépulpage en Colombie. Enfin, comme les conditions de vie des fermiers dépendent du prix d'achat du café, Nespresso paie le café 30 à 40% plus cher que le prix du marché. En parallèle, Nespresso a co-créé avec Fairtrade International un fonds de retraite pour les agriculteurs de Caldas en Colombie.

EKOPO : Comment avez-vous remédié à la problématique du recyclage des capsules Nespresso?

K.R. : Nous avons choisi l'aluminium, un matériau 100% recyclable, pour nos capsules. De plus, nous avons mis au point notre propre système de recyclage dans 39 pays. Nous mettons à disposition de nos clients plus de 100 000 points de collecte. Aussi, en 2016, environ 24 millions de francs suisses ont été dépensés pour la collecte et le recyclage de nos capsules usagées. En France, nous avons mis au point en 2008 un programme de récupération gratuite de collecte de capsules Nespresso, d’abord pour les particuliers et par la suite pour les entreprises clientes. Afin d’optimiser cette collecte, nous avons mis en place la 1ère filière de recyclage des petits métaux afin de permettre aux consommateurs de jeter leurs capsules Nespresso comme les autres emballages métalliques dans les bacs de recyclage. Grâce à cette démarche initiée par Nespresso, près de 9 millions de Français peuvent déjà jeter leurs capsules dans leur bac de tri avec les bouteilles, cartons ou cannettes.

EKOPO: Quels sont les résultats de la politique RSE de Nespresso ?

K.R.: Plus de 80% du café Nespresso est issu de fermes certifiées AAA pour une Qualité Durable en 2016. Nespresso contribue également à la renaissance de la culture du café dans les zones difficiles, par exemple au Soudan du Sud, alliant le développement économique du pays et la quête du café d’exception (la première récolte a eu lieu en 2014). Depuis 2005, le nombre d'hectares de café cultivés selon les pratiques plus durables est passé de 10 000 à 290 000. Le nombre de fermes ayant rejoint le programme est passé de 500 à 70 000. Depuis 2015, nous avons choisi de nous associer à PUR Projet pour planter plus de 500 000 arbres chaque année afin d’assurer la pérennité de notre production de café et de compenser l’empreinte carbone de chaque tasse Nespresso consommée en France. En parallèle, nous continuons nos efforts pour réduire notre empreinte carbone : elle a diminué de 20% entre 2009 et 2013.

EKOPO : Quels sont vos autres objectifs d'ici 2020 ?

K.R. : En 2020, 100% de la gamme permanente des Grands Crus sera issue du Programme AAA. L’empreinte carbone de nos opérations sera entièrement compensée par nos projets agroforestiers.

Nous allons poursuivre notre accompagnement de proximité auprès des agriculteurs afin qu'ils puissent se certifier Rainforest Alliance ou Fairtrade s’ils le souhaitent. Nous aimerions pouvoir étendre le fonds de retraite aux 40 000 agriculteurs colombiens. Globalement, nous voulons améliorer les conditions de vie des caféiculteurs par le biais du programme AAA pour une Qualité Durable.

Côté recyclage, nous souhaitons faciliter encore le recyclage de nos capsules en fournissant à 100% de nos clients une solution de collecte à proximité de chez eux (90% aujourd’hui), et espérons que 30 millions de Français pourront jeter leurs capsules directement dans leur poubelle de recyclage en 2022.

EKOPO : Une phrase pour définir l'économie positive?

K.R: L'économie positive, c'est comme le bonheur, c'est un long chemin !

-----------------------------------------------

Le mot du DG de Nespresso France:

"Je suis sûr qu'une entreprise du 21e siècle est une entreprise qui prend soin des ressources et des hommes" affirme Arnaud Deschamps, Directeur général de Nespresso France.

Le mot du DG de Nespresso Monde :

"Notre objectif est de créer plus de valeur pour les producteurs partenaires commerciaux et consommateurs, tout en contribuant à la protection de l'environnement", proclame Jean-Marc Duvoisin, DG Nestlé Nespresso.

#Nespresso #RSE #politiqueRSE #café #développementdurable #stratégie #business