Des collants recyclés et consignés chez Atelier Unes

Par Léon Le Guellec, journaliste

La marque de prêt-à-porter écoresponsable a innové pour proposer une alternative aux collants trop souvent jetés après leur utilisation.


L’association Halte à l’Obsolescence Programmée a publié en 2015 un rapport qui révèle que 40 % des consommatrices déclarent renouveler leurs bas après 2 à 3 utilisations seulement. En conclusion, elles sont amenées à en acheter en moyenne 10 à 11 par saison. Pour répondre à cet enjeu, Atelier Unes, marque de mode éco-responsable et collaborative pour femmes, a décidé de co-créer le premier collant recyclé et consigné. Le 15 septembre dernier, ce produit a été lancé sur la plateforme Ulule et après 24h, l’objectif a déjà été dépassé de +700%.


Plus de 20 000 personnes co-créatrices


Pour proposer une alternative éthique aux collants jetables, Ateliers Unes utilise un fil de nylon recyclé de haute qualité. Fidèle à son mode de fonctionnement collaboratif, la marque a interrogé sa communauté pour connaître ses besoins et ses envies. Plus de 20 000 personnes ont répondu au questionnaire d’Atelier Unes, ce qui a permis à la marque de se faire une idée précise des souhaits des consommatrices.


L’analyse du sondage à fait ressortir 3 problèmes majeurs : la durabilité, le confort et le recyclage :

  • 70% des personnes interrogées déclarent porter leurs collants moins de 5 fois avant qu’ils ne soient abîmés.

  • Le confort est également un critère important. Trop de collants serrent à la taille, ou, au contraire, glissent et descendent sur les hanches.

  • Presque toutes les femmes interrogées réclament une solution pour renvoyer et recycler les collants usés.

"A travers ce résultat nous nous sommes rendu compte qu’il fallait à la fois travailler le produit en amont mais aussi réfléchir à sa fin de vie. C’est pour cela que nous avons créé un collant recyclé et consigné", explique Matthieu Jungfer, co-fondateur de Atelier Unes.


Des collants made in Italie


Les collants d’Atelier Unes sont confectionnés de A à Z en Italie, dans une usine créée en 1974 spécialisée dans la fabrication de collants depuis plusieurs générations.


Le choix du matériau a été dicté par la démarche écoresponsable de la marque, mais aussi par les exigences de ses clientes en termes de qualité et de rendu. Le Q-NOVA® est une fibre textile recyclée, marque déposée de l’entreprise italienne Fulgar. Le Q-NOVA® est composé à 60 % de fibres recyclées, à partir de chutes de nylon récupérées directement sur le site de production de Fulgar en Italie.


« Cette fibre est à la fois résistante et écoresponsable. La fabrication d’un kilo de Q-NOVA® permet d’économiser jusqu’à 100 litres de pétrole et 40% d’eau en moins par rapport à la fabrication de nylon vierge », explique Violette Dedeban, co-fondatrice d'Atelier Unes. Le caractère écoresponsable du Q-NOVA® est certifié par plusieurs labels reconnus comme Global Recycled Standard (GRS), Écolabel UE et Oeko Tex 100.


Des collants consignés


Même si les collants sont conçus pour durer, un jour, il faudra les remplacer. Atelier Unes a donc décidé de créer la première consigne pour collants au monde.

Voici comment cela fonctionne de l'achat au recyclage du collant :

  1. Le collant recyclé est vendu 21+2€ de consigne.

  2. Le collant est porté.

  3. En fin de vie, la cliente peut le renvoyer gratuitement et se faire rembourser la consigne de 2€.

  4. Le collant est ensuite découpé pour servir d’élastique pour les "chouchous" de la marque.