Des Universités d'été pour bâtir l'économie de demain

Par Emilie Kovacs, fondatrice et rédactrice en chef d'EKOPO

La seconde édition de cet évènement dédié à l'économie responsable et aux entrepreneurs engagés se tient aujourd'hui et demain à la Cité Internationale à Paris.


Pour la seconde année consécutive, les Universités d'Été de l'Économie de Demain se tiennent les 27 et 28 août à Paris. Elles sont organisées par la coalition #NousSommesDemain qui fédère plusieurs réseaux d’entrepreneurs engagés rassemblant plus de 5 millions d’emplois en France.


Les entrepreneurs en transition débattront avec des ministres et décideurs économiques autour des 12 propositions concrètes pour un plan de relance social et écologique, dévoilées au début de l’été et destinées à dresser les contours de l’économie de demain. Baisse des impôts généralisée ou fiscalité sociale et écologique ? Investissement dans de nouvelles filières vertes ou transition verte et solidaire de filières stratégiques entières ? Transparence des engagements sociaux et écologiques de toutes les entreprises soutenues par l’Etat ? Mobilisation des salariés et consommateurs? Taxe carbone européenne ?


Ces thématiques seront débattues avec des chefs d’entreprises (Claire Waysandde de ENGIE, Fabienne Dulac de Orange, Jimmy Wales fondateur de WIKIPEDIA, Gérald Karsenti de SAP France, Tatiana Jama de Sista, Fabrice Bonnifet de Bouygues et du C3D, le serial entrepreneur Younes Bourimech…), des ministres (Agnès Pannier-Runacher, Olivia Grégoire, Cédric O, Elisabeth Moreno, Barbara Pompili) mais aussi des personnalités engagées de la société civile (Cécile Duflot, Gaël Giraud, Claire Egnell (Pour un réveil écologique), Rokhaya Diallo, Moussa Camara).


« Les entreprises ont aussi des comptes à rendre à la société et cette crise est une opportunité historique pour changer de modèle. On voit comme les entreprises pionnières de la transition sociale et écologique, qui sont peut-être moins fructueuses quand la croissance est forte, sont tellement plus résistantes en temps de crise ! », souligne Pierrick De Ronne, président de Biocoop, et l'un des porte-paroles de la coalition #NousSommesDemain.


Un point de vue partagé par Maud Sarda, directrice de Label Emmaüs, également membre de la coalition #NousSommesDemain : « Toutes les entreprises engagées partagent la conviction que la relance peut ouvrir la voie à une économie qui concilie croissance, justice sociale et préservation des ressources naturelles. Ces derniers mois, on a vu une prise de conscience au plus haut niveau qu’il faut réorienter notre économie dans ce sens, nous attendons maintenant des actes dans le plan de relance qui sera présenté mardi ».