Le Green Friday 2020 continue son combat pour une économie responsable

Mis à jour : nov. 9

Par Louise Cartier, journaliste

Pour cette quatrième année placée sous le signe des petits engagements personnels, le collectif Green Friday a mis en place tout un dispositif pour sensibiliser les citoyens, à l’impact des actions individuelles. Sans culpabiliser, le collectif entend montrer que chaque geste compte.


A l’initiative de Altermundi, Dream Act, Envie, Refer et Ethiquable, le collectif Green Friday propose une alternative pour dire stop à cette consommation déconnectée des coûts environnementaux et sociaux. Le principe ? Sensibiliser à la consommation responsable et dénoncer la logique du Black Friday, sans culpabilisation, mais en remettant les choix citoyens au cœur des enjeux environnementaux et sociaux liés à la consommation. En trois ans, le Green friday est devenu un rendez-vous populaire de grande ampleur. Le mouvement a rassemblé 400 structures l’année dernière.


Réparer ou donner plutôt que de jeter, allonger les durées de vie, acheter local, choisir des produits labellisés, autant de bonnes pratiques qui font une vraie différence. Face à une course au profit trop souvent aveugle, Green Friday entend rappeler que les actions individuelles peuvent avoir un impact décisif sur le collectif.


30 days challenge

Au cœur du dispositif déployé pour lutter contre la consommation : le 30 DAYS Challenge. Du 29 octobre au 27 novembre, le collectif lancera chaque jour des petits défis très simples sous forme "d’action ou vérité" aux consommateurs via instagram. Les participants seront invités à partager leurs actions en photo avec le hashtag #GreenFridayChallenge. Ces photos seront repartagées en story par le collectif. Le but : donner des pistes simples pour sensibiliser aux petits gestes qui permettent aux citoyens de passer de consommateur à consomm’acteur.


Marques, entreprises, associations, tous les adhérents du Green Friday défendent un modèle de consommation plus responsable et raisonné. La sélection des structures adhérentes est soumise à un vote du collectif selon des critères d'impacts écologiques et éthiques : les entreprises ou associations qui rejoignent le mouvement doivent œuvrer pour une consommation responsable tout l’année (réparation, réemploi, insertion, bio …).


Le dernier vendredi du mois de novembre, les entreprises adhérentes du collectif s’engagent à ne pas proposer de réductions à leurs clients. Elles s’engagent également à reverser 10% de leur chiffre d'affaires de la journée au profit d’associations engagées sélectionnées par le collectif. Les associations s’engagent quant à elles à organiser un(des) événement(s) de sensibilisation à la consommation responsable le jour du Green Friday© ou à informer et/ou pédagogie sur l’impact de la consommation et les alternatives responsables. Plus de 200 structures ont déjà répondu à l’appel du collectif cette année. Les entreprises ou les associations peuvent encore rejoindre le mouvement via le site de Green Friday.