Please reload

POSTS RÉCENTS

Le lait bio en fête

02/06/2017

 

Ce dimanche 4 juin, les éleveurs bio de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique et des régions de France (FNAB) ouvriront les portes de leurs fermes pour la treizième édition de la fête du lait bio.

 

Ce 4 juin, plus de 60 fermes de sept régions qui accueilleront le public, comme la ferme du Marais de Stéphane Pageot à Bourgneuf en Retz, près de Nantes. Au programme de cette 13ème édition de la fête du lait bio: petit déjeuner bio, local et gourmand, découverte de l’exploitation et de la démarche bio ou encore jeux pour les enfants. L’année dernière, 14000 personnes avaient fait le déplacement. Et pour cause. Le lait, les œufs et les légumes sont les produits qui attirent le plus naturellement les Français vers le bio. Selon l’Agence Bio, la moitié des Français consomment du lait uniquement en bio. Ses vertus séduisent : sans résidus de pesticides, ni d’OGM ou d’antibiotique, plus riche en omega 3, en vitamine E, en vitamine D ou encore en bêta carotène. Une qualité récoltée grâce aux exigences d'un élevage bio, où les animaux broutent au pré dès que la météo le permet ou sont nourris avec des aliments 100% bio, le plus souvent produite sur l’exploitation.

 

10% du marché

 

De leur côté, les éleveurs sont de plus en plus nombreux. Ils sont plus de 720 à avoir entamé leur conversion en 2016, pour une labellisation en 2018, soit une hausse de 30% du cheptel laitier certifié AB. «La crise du lait a contribué à recruter des nouveaux membres», explique Stéphanie Pageot présidente de la FNAB. Tant mieux, la demande est grandissante. En 2016, la vente de lait bio a progressé de 5,2%. Si le contexte est favorable, les éleveurs bio sont inquiets car leurs aides tardent à venir. «On demande au nouveau ministre de rattraper ce retard car nous craignons un ralentissement de l’activité». En jeu: un gros manque à gagner, puisque le lait en bouteille bio représente désormais plus de 10% du marché. En parallèle, pour poursuivre sa croissance, la filière prévoit de développer la transformation fromagère.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload