Please reload

POSTS RÉCENTS

Troccauris : le retour du troc

09/06/2017

 

Consommer mieux et moins cher passe aussi par le troc. "L’économie collaborative a le vent en poupe, alors troquons!", clame Troccauris, une start-up grenobloise.

 

Dans le contexte de défiance croissante face aux systèmes monétaires et de transactions classiques, de plus en plus d'initiatives citoyennes et entrepreneuriales proposent une monnaie alternative locale ou remettent le troc au goût du jour. La plate-forme digitale Troccauris propose les deux. Etendue désormais à toute la France avec plus de 10 000 membres actifs sur le territoire, elle se base sur sa propre devise virtuelle, le cauris, "qui permet de compenser la différence de valeur entre les objets troqués et ainsi simplifier les échanges entre particuliers", explique le co-fondateur Jérôme Guilmain, un des trois salariés à temps plein de la start-up grenobloise. Nos fonctionnalités actuelles permettent  le  troc  simple, en Cauris et un mixte de ces deux modes. Nous voulons permettre à tout le monde de consommer de manière plus responsable, en réutilisant des objets inutilisés, en entreprenant autrement et en étant en cohérence avec nos valeurs."

 

Une offre B to B pour les entreprises

 

Bénéficiant d’un accompagnement financier par le réseau Entreprendre Isère ainsi que par la Green tech verte du Ministère de l’environnement, la start-up a débuté le 23 mai une levée de fonds en crowdfunding equity de 400 000 euros. Le but : compléter l’équipe pour passer à huit salariés d’ici fin 2017, en même temps que le modèle économique évolue. "Nous développons l'abonnement premium pour des troqueurs qui souhaitent avoir des fonctionnalités avancées, comme l'accès à notre algorithme ou aux annonces. Mais ce modèle ne suffisant pas pour le moment, nous proposons aussi depuis six mois une offre B to B qui consiste à commercialiser la plateforme aux entreprises en marque blanche", précise Jérôme Guilmain. Pour poursuive son expansion, Troccauris a également mis place des "Kits ambassadeur", qui permettent aux membres de promouvoir la plate-forme dans leur ville.

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload