Please reload

POSTS RÉCENTS

L’Europe est-elle en avance sur la question RSE ?

Dans son dernier rapport, la Plateforme RSE - service du Premier Ministre qui fait partie de France Stratégie - a mis en lumière un classement mondial des pays les plus impliqués en matière de responsabilité sociétale des entreprises. Bonne nouvelle : l'Europe est championne en la matière. La France se classe huitième.

 

Pour la deuxième année consécutive, le World Forum for a Responsible Economy publie le classement RESPECO, évaluant l’ouverture des différents pays aux réglementations RSE, aux conventions et normes liées au développement durable, à l’éthique ou à la responsabilité sociale.

 

L’indice est construit à partir de six indicateurs (l’Environmental performance index – ou EPI – des universités de Yale et Columbia, le Global gender gap index du World Economic Forum, l’Indice de perception de la corruption (IPC) de Transparency international, la mesure du coefficient de Gini par la Banque mondiale, le taux de ratification des conventions fondamentales et de gouvernance de l’Organisation internationale du travail (OIT), le Classement mondial de la liberté de la presse par Reporters sans frontières (RSF).

 

Les pays scandinaves devant tout le monde

 

Cette année encore, les pays d’Europe du Nord occupent les premières places (Suède, Finlande, Norvège, Danemark, Islande). La suite du classement est plutôt occupée par les pays d’Europe de l’Ouest (Suisse, Allemagne, France, Lettonie et Royaume-Uni en 10e place). La suite du classement laisse apparaître de grandes disparités régionales. En effet, on constate que l’Europe dans son ensemble se révèle largement en avance sur le reste du monde sur les questions de RSE.

 

Le premier pays non européen n’arrive qu’à la 19e place avec la Nouvelle-Zélande. Il faut attendre la 22e place pour trouver un pays américain (l’Uruguay) et la 32e pour trouver un pays africain. L’Asie, quant à elle, n’est représentée qu’à la 45e place par le Kirghizistan et à la 55e place par le Japon.

 

Concernant les grandes économies mondiales, les États-Unis arrivent à la 149e place, une position compréhensive compte tenu du refus de l’État fédéral de ratifier certaines conventions internationales sur le climat. Le Canada, quant à lui, progresse à la 26e place. La Chine occupe le bas du classement à la 187e place, alors que la Russie augmente à peine, passant de la 114e à la 112e place.

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload