Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

[La Créa du retail] «Il était une fois le reconditionné», nouvelle campagne de Back Market

Publié par Marie-juliette Levin le | Mis à jour le
[La Créa du retail] «Il était une fois le reconditionné», nouvelle campagne de Back Market

Chaque semaine, E-commerce Magazine décrypte la campagne media d'un acteur du retail. Rendez-vous aujourd'hui avec la campagne, « Il était une fois le reconditionné », lancée par Back Market et orchestrée par Marcel.

Je m'abonne
  • Imprimer

Insight

A travers le plus grand plan média de l'histoire de la marque en France, en Allemagne et en Angleterre, Back Market et Marcel entendent démontrer qu'acheter un smartphone reconditionné est un petit geste qui peut avoir un impact considérable pour préserver la planète et ses ressources. Pour ce faire, quoi de mieux que de s'appuyer sur des chiffres incontestables (issus d'une étude de l'Ademe) pour prendre la mesure du phénomène. L'idée étant de mettre en scène les chiffres révélés pour avoir un impact significatif auprès des potentiels acquéreurs de téléphones et autres.

Dispositif

L'agence Marcel a choisi l'impact du slogan bien senti et des chiffres pour appuyer le discours de la marque. Cela s'exprime à travers des affiches en noir et blanc avec quelques messages distillés avec humour mais sans détours. High tech-Low impact. Un smartphone reconditionné c'est 91% d'émissions de CO2 en moins qu'un neuf. Un téléphone neuf produit 87,3 kg de CO2. De son côté, un smartphone reconditionné produit 7,35 kg d'émissions carbone. Aucune triche, tout le processus de reconditionnement est inclus (de l'approvisionnement en pièces de rechange à la livraison). Un smartphone reconditionné c'est 259 kg de matières premières non extraites. Pour chaque smartphone neuf, 281 kg de matières premières sont extraits (Une monstrueuse quantité pour un si petit objet. Mais, en parallèle, l'agence relaie des messages pédagogiques. Les smartphones reconditionnés nécessitent beaucoup moins de matières premières (22,8 kg, pour remplacer une batterie et un écran par exemple) et permettent de réutiliser au maximum les ressources déjà utilisées. Un smartphone reconditionné c'est 68 800 L d'eau sauvés. La production d'un nouveau smartphone requiert environ 83 800 litres. En privilégiant le reconditionné, c'est 82% d'eau qui est préservée... assez pour couvrir votre consommation d'eau pendant 94 ans, à savoir 2 litres par jour.

Résultats visés

Asseoir le positionnement de la marque. Aider les Français à changer de paradigme dans leurs choix d'acquisitions d'équipement numérique pour un meilleur respect de l'environnement.

L'avis de Sébastien Jauffret, directeur associé de Marcel

« Cela fait 2 ans que Back Market et Marcel patientent pour aborder au grand jour ce sujet tabou dans le monde de la communication. Sans chiffres officiels pour appuyer nos arguments, aucune régie, aucun réseau, aucune chaîne de télévision, n'acceptait de diffuser des messages qui challengeaient sur le terrain de l'écologie les Apple, Samsung, Huawei et plus globalement tous leurs grands clients high tech, il ne fallait pas les fâcher. Back Market et Marcel ont donc patienté 2 ans - le temps que l'Agence de la transition écologique (Ademe) puisse mesurer et vérifier si le reconditionné pouvait effectivement avoir un impact environnemental inférieur à celui du neuf ».

Campagne : Il était une fois le reconditionné

Annonceur : Back Market

Agence : Marcel

Diffusion : Campagne d'affichage et film TV de 45 secondes durant le mois d'avril.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande