Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

« Nos hôtels sont des acteurs durables de la ville »

Publié par Astrid de Montbeillard le - mis à jour à
« Nos hôtels sont des acteurs durables de la ville »

Mobilisé pour le bien-être de ses salariés et l'égalité des chances, AccorInvest renouvelle son engagement auprès du réseau PAQTE ( le pacte avec les quartiers pour toutes les entreprises). Entretien avec Florence Faure-Sauvanet, SVP Human Resources France & South Europe AccorInvest

Je m'abonne
  • Imprimer

Quels sont les piliers de votre stratégie ESG (Environnement, Social et Gouvernance) ?

Nos 3 piliers témoignent de notre engagement en faveur du développement durable et d'une hospitalité positive. Nous représentons plus de 800 hôtels dans 27 pays. Le 1er pilier « Agir de façon responsable » concerne notre travail sur la transparence et l'éthique. L'ensemble de nos décisions et actions est encadré par une charte éthique. Nous sommes également dotés d'une charte d'achat responsable avec un référencement des fournisseurs socialement responsables.

Notre 2e pilier concerne le « respect des personnes et de l'environnement ». Il regroupe tous les sujets sur le bien-être et la réduction de l'empreinte environnementale. Nous avons un véritable enjeu concernant le bien-être de nos salariés car nous enregistrons un turnover de 25%. Notre secteur a été touché de plein fouet par la pandémie et de nombreux employés qui se sont retrouvés au chômage partiel, ont définitivement quitté le secteur. Nous promouvons également l'inclusion et la diversité, par le recrutement de talents de toutes origines. Nous avons par exemple mis en place des POC (préparation opérationnelle à l'emploi) où nous travaillons en amont avec Pôle Emploi pour former les demandeurs d'emplois que nous nous engageons à embaucher. Concernant l'environnement, nous promouvons l'économie circulaire, la biodiversité... et nous calculons notre empreinte carbone. Nous renforçons l'engagement des employés en matière d'ESG par des challenges où chacun est invité à filmer ce qu'il a pu mettre en place dans son quotidien. Nous leur proposons aussi des volontariats pour s'investir dans une action responsable comme offrir 2h de son temps pour un élève qui ne peut pas avoir d'aides à domicile.

Notre 3e pilier « Promouvoir une hospitalité positive » garantit que chacun de nos hôtels est un acteur durable de la ville qui vient tisser des liens avec les clients en proposant des séjours responsables. Nous portons une attention particulière au respect des communautés locales pour soutenir des associations et des projets locaux. Il y a par exemples des dépôts de paniers de légumes dans nos hôtels, des évènements et des animations sont aussi organisés pour les habitants des quartiers dans lesquels nos hôtels sont implantés.


Dans le cadre de votre engagement auprès du réseau PAQTE, quelles formations proposez-vous aux jeunes alternants ?

Cela fait 2 ans que l'on s'est rapproché du programme pour favoriser le développement des territoires et promouvoir, au travers de l'alternance, l'intégration des gens de divers horizons. Nous cherchons à attirer de nouveaux talents et à enrichir nos équipes. L'humain est au coeur du dispositif. Nous travaillons sur différents axes : les stagiaires de 3e , qui sur une semaine, découvrent une entreprise par jour et le recrutement des apprentis et le développement de l'apprentissage via les CFA (Centres de formation des apprentis). Nous sommes co-fondateur d'un CFA des chefs interentreprises, le CFA des Chefs, créé en 2020 qui propose des formations adaptées à nos besoins pour attirer des personnes de tous âges qui souhaitent apprendre un métier dans le domaine de la cuisine. Aujourd'hui présente à Paris, Lyon et à Marseille, cette formation leur offre un emploi car nos hôtels recrutent énormément. Nous enregistrons d'ailleurs de très bons taux de réussite, proches de 90%. Près de 200 personnes en 2020 et en 2021 ont pu en profiter. Nous allons ouvrir le dispositif à d'autres métiers de la restauration et l'étendre à d'autres territoires.

Vous avez également mis en place le programme Invest'en Français, quels sont les salariés qui ont pu en profiter ?

Nos personnels des étages (valets et femmes de chambres) ont été les premiers publics concernés. Il s'agit d'un des métiers les plus difficiles dans notre secteur car c'est un travail de l'ombre. Invest' en français est un programme de 150h de formation sur un an avec un suivi par un collaborateur volontaire entre chaque heure de formation théorique. Un diplôme est remis par le directeur général de l'hôtel en fin de formation. Le but est d'aider le salarié à se sentir mieux dans sa vie professionnelle et personnelle. Cette année nous élargissons la 2e session à d'autres corps de métiers : les plongeurs, les techniciens de maintenance...

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande