Convention21 : 150 entreprises pour accélérer la transition écologique

Publié par Emilie Kovacs le | Mis à jour le
Convention21 : 150 entreprises pour accélérer la transition écologique

Inspirée de la Convention Citoyenne pour le Climat, la Convention21 a pour ambition d'offrir l'opportunité aux représentants de 150 entreprises françaises tirées au sort de formuler des recommandations pour décarboner l'économie, régénérer la biodiversité et mettre en ouvre une économie éco-compatib

Je m'abonne
  • Imprimer

Lancée fin décembre dernier, la Convention21 des entreprises pour le climat et la biodiversité a été créée pour permettre aux parties constituantes (dirigeants, salariés et actionnaires) de 150 entreprises tirées au sort, de formuler des solutions ambitieuses pour décarboner l'économie mais aussi préserver et régénérer la biodiversité.

Elle remettra une feuille de route aux représentants du monde économique et social et aux candidats à la présidentielle 2022.

La Convention21 est portée par Virginie Raisson, prospectiviste, cofondatrice du Lépac, laboratoire indépendant de recherche en géopolitique et prospective et présidente du GIEC des Pays de la Loire, et Jérôme Cohen, fondateur d'ENGAGE, dont la mission est d'aider les citoyens et les entreprises à se saisir des grands défis du XXIe siècle.

"À ce jour, il n'existe pas réellement d'engagement commun ni de feuille de route partagée des entreprises pour collectivement décarboner l'économie, régénérer la biodiversité et mettre en ouvre une économie compatible avec les limites planétaires. C'est donc en faisant ce constat qu'il nous est apparu important d'imaginer un processus qui permette aux entreprises de s'aligner à leur tour sur ces ambitions", a déclaré Virginie Raisson.

Cette initiative est soutenue par plus de 70 personnalités du monde de l'entreprise, des sciences, de la recherche, des associations et de la société civile, dont : Yann Arthus-Bertrand, Président de la Fondation Good Planet, Corinne Lepage, Présidente du Mouvement des Entreprises de la Nouvelle Economie, Gaël Giraud, économiste et directeur de recherche au CNRS, Françoise Bresson, directrice RSE de Nestlé Waters France, Hélène Valade, Présidente, ORSE (Observatoire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises), Christian de Perthuis, économiste et professeur à Paris Dauphine, Fabrice Bonnifet, directeur du développement durable & QSE du Groupe Bouygues et Président du C3D, Eva Sadoun, co-Présidente du Mouvement IMPACT France, Pierre-Etienne Franc, directeur des activités Hydrogène Energie d'Air Liquide, Stéphane Junique, Président d'Harmonie Mutuelle, Groupe Vyv, Alain Grandjean, Président de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme, Bettina Laville, Présidente du Comité 21 et le Collectif Pour Un Réveil Ecologique.

"Si les entreprises ont été contributrices au dérèglement climatique et à la dégradation de la biodiversité, elles ont aujourd'hui une formidable opportunité de contribuer à son sauvetage et à sa régénération. En réalité d'ailleurs, ce n'est plus une option : poussées par les régulateurs, les financiers et les consommateurs, elles sont même "attendues"", ajoute Jérôme Cohen.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Emilie Kovacs ,<br/>rédactrice en chef Emilie Kovacs ,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Entreprises

Par Jean-Philippe Bouilloud, Professeur d'organisation et de sociologie des sciences, ESCP Business School et Aude Montlahuc-Vannod, Doctorante, chargée de cours : pratiques de conseil en organisation, ESCP Business School

Peu de travaux jusqu'à présent ont porté sur le vécu de cette crise par les chefs d'entreprise : c'est toute l'originalité des témoignages que [...]