Kea & Partners : un an de "société à mission"

Publié par le | Mis à jour le
Kea & Partners : un an de 'société à mission'

Associée chez Kea & Partners, Christine Durroux nous dévoile les engagements de son cabinet de conseil qui fête le premier anniversaire de son inscription en tant qu'Entreprise à Mission.

Je m'abonne
  • Imprimer

Un an après avoir adopté le statut d'Entreprise à Mission, Kea & Partners vient d'obtenir la certification B Corp. Christine Durroux, senior partner et associée de ce cabinet de conseil fait le point sur les engagements de son entreprise de 20 associés et 400 collaborateurs dans le monde dont 180 en France. En France, parmi les 150 sociétés à mission établies à date, 19 sont labellisées B Corp.


EKOPO : Quelle est la raison d'être de Kea & Partners ?

Christine Durroux : Notre raison d'être est "entreprendre les transformations pour une économie souhaitable". Chaque mot de cette phrase compte : "entreprendre" car nous nous adressons aux entrepreneurs, "transformations" car c'est notre métier que d'accompagner ces changements en profondeur, "souhaitable" car il dépend de la responsabilité de chacun et du bon équilibre à la fois du mode de gouvernance, d'un modèle économique prospère et des salariés engagés. Notre raison d'être s'applique pour nos trois axes business qui sont de conseiller, innover et proposer des nouveaux modèles stratégiques.


EKOPO : Quelles leçons tirez-vous de cette première année en tant qu' "entreprise à mission" ?

Christine Durroux : Nous avons fait le choix d'inscrire la RSE au coeur de la stratégie de l'entreprise et non à côté. Or on oppose aujourd'hui trop souvent le profit et la responsabilité, la stratégie ou la RSE. Pas chez nous puisque l'on mêle les deux au quotidien. On montre également les bons exemples à suivre à nos clients que l'on applique chez nous.


EKOPO : Quelles ont été les difficultés que vous avez rencontré ?

Christine Durroux : Notre engagement est loin d'être facile ! Cela demande de la conviction et des collaborateurs engagés et convaincus. Nous expliquons que nous prônons un capitalisme à visage humain. Nous sommes également engagés au sein de l'association Entreprises et Progrès, dont la mission est de transformer la société pour allier responsabilité sociale, environnementale, et économique en réunissant les dirigeants sensibles à la création de valeurs et pas seulement de la valeur actionnariale.


EKOPO : Pourquoi avez-vous souhaité obtenir la certification B Corp?

Christine Durroux : Si devenir Entreprise à mission répond à une dynamique stratégique, être labellisé B Corp satisfait une norme internationale ambitieuse, attestant de l'excellence des pratiques du cabinet sur cinq volets : gouvernance, salariés, collectivité, environnement et clients. Obtenir la certification B Corp est une preuve supplémentaire de l'engagement du cabinet en matière de transformation responsable.








Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Emilie Kovacs, rédactrice en chef d'EKOPO

Emilie Kovacs ,<br/>rédactrice en chef Emilie Kovacs ,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Entreprises

Par Shoona Woolley, journaliste

Récompensé lors des Ekopo Awards en avril, le Groupe TF1 a lancé cette année la première promotion des Expertes à la Une. 15 femmes expertes [...]