L'écologie, enjeu prioritaire du secteur de l'emballage

Publié par Marie-juliette Levin le | Mis à jour le
L'écologie, enjeu prioritaire du secteur de l'emballage

Le salon international All4Pack Emballage Paris lié aux solutions durables d'emballage et d'intralogistique, a interrogé en amont de l'édition 2022 du 21-24 novembre, la communauté des professionnels (fournisseurs d'emballage et industries utilisatrices) pour connaître sa vision sur l'évolution des matériaux d'emballage. Résultats.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le secteur de l'emballage voit vert. L'écologie, le respect de l'environnement se situent au coeur des préoccupations des acteurs de la filière, selon une récente étude* menée par All4Pack Emballage. Les industries utilisatrices sont quasiment unanimes sur l'importance d'utiliser des matériaux d'emballage plus respectueux de l'environnement : 88% pensent que l'enjeu est prioritaire. Côté fournisseurs, plus de 50% estiment qu'il est nécessaire et incontournable d'utiliser des matériaux plus respectueux de l'environnement. Les fournisseurs français semblent même en avance sur le sujet.

Pourquoi s'engager dans une démarche plus écologique ?

Pour les industries utilisatrices, les attentes des consommateurs (69%) sont la première raison menant à l'utilisation de matériaux d'emballage plus écologiques, notamment dans l'industrie agroalimentaire (83%). Les bénéfices en termes d'image (56%), les changements de législation (49%) et la volonté des dirigeants (35%) suivent, notamment dans les grandes entreprises. Côté fournisseurs, le même trio de tête mais avec des résultats différents : avec 71%, les attentes des consommateurs sont la première raison menant à l'utilisation de matériaux d'emballage plus respectueux de l'environnement. Les changements de législation arrivent en deuxième position (57%) suivi par les bénéfices en termes d'images (55%). Les Français sont nombreux à considérer l'enjeu d'emballage plus « verts » comme prioritaire (moyenne de 74% sur les trois premiers items).

Les principaux freins

Pourquoi cela n'avance-t-il pas aussi vite, alors que la prise de conscience est collective ? Les freins sont nombreux. Pour les industries utilisatrices, le principal frein est clairement le coût (66%), notamment en France (71%). Dans une moindre mesure, la disponibilité (43%) et la qualité des matériaux (43%) sont aussi des sujets problématiques pour de nombreuses entreprises. Pour les fournisseurs, si le coût des matériaux est également le principal frein à l'utilisation de matériaux d'emballage plus respectueux de l'environnement (57%), suivi de la disponibilité des matériaux (41%), le montant des investissements nécessaires à l'utilisation de ces matériaux est le 3ème principal frein (29%), notamment pour les entreprises de 50 salariés ou plus (40,5%). Les biomatériaux sont à l'heure actuelle encore relativement peu utilisés (14,8%). Le papier/carton (86%) et le plastique (75,8%) restent la norme. Le verre est utilisé dans l'industrie agroalimentaire (34,7%). Côté fournisseur, le nombre de producteurs d'emballage en biomatériaux est encore assez faible (22,9%) comparé aux fournisseurs d'emballage en plastique (69,9%) et en papier carton (62,7%).

Et demain ?

D'ici 2 ans, beaucoup d'industries utilisatrices comptent réduire leur utilisation du plastique (34%) mais le matériau ne va pas pour autant disparaître : 74% comptant encore l'utiliser. L'utilisation des bio matériaux devrait fortement progresser (+39% comptent l'utiliser) et celle du papier carton également augmenter (48%). À l'exception du plastique, tous les matériaux d'emballage sont en progression dans l'agroalimentaire.

*Enquête menée par All4Pack Emballage Paris entre le 11 avril et le 10 mai 2022, auprès de 211 décideurs appartenant aux secteurs des industries utilisatrices (60%) et des fournisseurs d'emballages (40%) tous secteurs confondus, de toutes tailles et de différents pays.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page