Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Je m'abonne

Objectif zéro carbone malgré la crise sanitaire pour le groupe Lavazza

Publié par le | Mis à jour le
Objectif zéro carbone malgré la crise sanitaire pour le groupe Lavazza

Ayant intégré à leur stratégie les critères ESG, le groupe Lavazza, spécialisé dans le café en grain, s'engage à une neutralité carbone pour 2030.

Je m'abonne
  • Imprimer

Lavazza n'a pas subi la pandémie comme plusieurs autres grandes entreprises. Au 31 décembre 2020, le fabriquant de café italien enregistre un chiffre d'affaires de 2085 milliards d'euros et un excédant brut d'exploitation de 125 millions d'euros. Non loin des chiffres enregistrés en 2019. Antonio Baravalle, CEO du groupe déclare dans un communiqué " avoir enregistrés d'excellents résultats en 2020 ", et assure vouloir poursuivre " le développement de [leurs] projets et continuer à regarder vers l'avenir. " Il insiste surtout sur le fait que " l'innovation et la durabilité s'inscrivent de plus en plus au coeur de [leur] stratégie. "

L'avènement de " Roadmap to Zero "

Cet engagement du groupe se concrétise avec le lancement de " Roadmap to Zero " qui permettra la neutralité carbone de Lavazza pour l'horizon 2030. Pour se faire, la stratégie se décline en trois points. Premièrement, le suivi et la mesure des émissions carbones, deuxièmement l'élaboration d'un processus continu pour réduire ces mêmes émissions et enfin une compensation carbone des émissions lorsque celles-ci ne peuvent être réduites. Déjà, fin 2020, la firme indique avoir réussi à réduire ses émissions directes, à savoir celles émanant des sites de production, des bureaux ou encore des véhicules d'entreprises. Cela comprend également celles provenant de l'achat et la consommation d'énergie électrique ou thermique.

Par ailleurs, d'ici fin 2025, l'ensemble des emballages seront réutilisables, recyclables ou compostables grâce au développement du plan stratégique " Roadmap to Sustainable Packaging ".

2021: des bénéfices en baisse mais une solidité rassurante

Malgré une année 2020, peu entaché par la crise sanitaire, le groupe n'a pas échappé à une baisse de ses bénéfices : 253 millions d'euros en 2020, contre 291 millions en 2019. Une baisse de 13 % qui reste à prendre en considération. Les effets du télétravail et de la fermetures des lieux de consommations de café autre que le domicile, bars, restaurants, ont engendré un recul net des ventes hors domicile. Moins 40% pour la restauration collective et moins 30% pour les pauses cafés au bureau.

" Les premiers mois de 2021 ont également été difficiles ", confie Antonio Baravalle. Cependant, le CEO du groupe affirme " disposer de la solidité et de la détermination nécessaires pour relever les défis à venir et poursuivre la croissance de notre Groupe, en nous appuyant sur des ressources solides, une stratégie cohérente et les compétences de nos collaborateurs. " En ce sens, 10 millions d'euros ont été réservés en 2020 à la mise en place de projets en soutien à la santé, l'éducation et aux populations fragilisées dans la région du Piémont, en Italie. Et pour supporter les efforts à fournir pendant la pandémie, 4,5 millions d'euros ont été versés aux collaborateurs, sur un fonctionnement de primes sur objectifs, pour assurer leur sécurité.

Dévastatrice pour certains, révélatrice pour d'autres, la crise sanitaire qui perdure depuis un an sans perspective de fin, peut aussi apporter des aspects positifs. Notamment celui de mettre en lumière la nécessité de changer de modèle de production, ou du moins, de repenser ce dernier.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande