Tell me the truffe lance Des mots qui comptent

Publié par Fiona Gentilleau le - mis à jour à
Tell me the truffe lance Des mots qui comptent

L'agence Tell me the truffe lance "Des mots qui comptent", un dispositif qui permet d'aborder le sexisme en entreprise à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes.

Je m'abonne
  • Imprimer

94 % des femmes sont victimes de sexisme au travail. Sans que l'on s'en rende compte, des habitudes de communication au sein de l'entreprise peuvent créer un environnement de travail désagréable, qui peut se révéler humiliant ou infériorisant. Mettre les mots justes et précis sur des comportements qui provoquent des situations inconfortables est important pour pouvoir les désigner, en parler, et les faire disparaître du quotidien. À l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, Tell Me The Truffe, agence de communication spécialisée sur la diversité et l'inclusion, lance Des Mots Qui Comptent : un dispositif pour aborder frontalement le sujet du sexisme en entreprise.

"À une époque où le sujet fait l'objet d'un bruit médiatique important, il nous paraissait essentiel et urgent de permettre à chacun de prendre du recul et de donner des mots factuels pour en parler de manière posée et réfléchie", explique Elie Sic-Sic, cofondateur de l'agence de communication. Personnalisé pour chaque entreprise, Des Mots Qui Comptent permet aux collaborateurs de libérer la parole sur des faits : une réalité quotidienne qui concerne aussi bien les femmes que les hommes, et un mal-être qui peut impacter durablement l'entreprise. Il s'agit d'une action de sensibilisation et de prévention pour que chacun prenne la mesure du sexisme en entreprise, et dispose des mots justes pour en parler. Des Mots Qui Comptent, c'est :

  • Un livre interactif remis à chaque salarié
  • Une campagne d'affichage dans les locaux de l'entreprise
  • Des ateliers participatifs

Avec un dispositif personnalisable, au plus près de la réalité d'une organisation :

  • Un édito signé par le management
  • Un rappel des droits de chacun
  • Les contacts clés à solliciter par les salariés

"Le sujet est bien réel et concerne d'ailleurs aussi bien les hommes que les femmes. Blague mal placée, remarque vestimentaire, attribution d'une tâche uniquement en raison du genre de la personne... Ces comportements sexistes paraissent souvent anodins pour leurs auteurs. L'effet qu'ils produisent est pourtant loin de l'être", précise David Herz, cofondateur de Tell me the truffe.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Emilie Kovacs ,<br/>rédactrice en chef Emilie Kovacs ,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Entreprises

Par Jean-Philippe Bouilloud, Professeur d'organisation et de sociologie des sciences, ESCP Business School et Aude Montlahuc-Vannod, Doctorante, chargée de cours : pratiques de conseil en organisation, ESCP Business School

Peu de travaux jusqu'à présent ont porté sur le vécu de cette crise par les chefs d'entreprise : c'est toute l'originalité des témoignages que [...]