Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Je m'abonne

TF1 redonne la parole aux expertes

Publié par le | Mis à jour le
TF1 redonne la parole aux expertes
© andriano_cz - stock.adobe.com

Récompensé lors des Ekopo Awards en avril, le Groupe TF1 a lancé cette année la première promotion des Expertes à la Une. 15 femmes expertes dans leur domaine sont formées pour prendre la parole.

Je m'abonne
  • Imprimer

Primé en argent dans la catégorie " Innovation sociale " aux Ekopo Awards, le Groupe TF1 a mis en place une classe d'expertes, pour rendre plus visible les femmes à l'antenne. La place des femmes est devenu un enjeu depuis 2016 au sein du groupe, mais l'initiative menée par Christelle Chiroux, rédactrice en chef de la chaîne, a voulu aller plus loin en accompagnant ces femmes pour qu'elles osent prendre la parole sur un plateau.

Secouées par la crise sanitaire, toutes les rédactions ont dû s'adapter et la notion d'expertise a été primordiale pour essayer de comprendre cette situation inédite. La chaîne avait pris l'habitude d'inviter des hommes sur les différents plateaux d'information. Même si l'intérêt d'une meilleure représentativité des femmes à l'antenne était amorcée avant la pandémie, c'est grâce à celle-ci que la nécessité de donner la parole à des femmes expertes s'est imposée. Le programme " Expertes à la Une " est une démarche complète qui mobilise l'ensemble de la rédaction de TF1.

" Ça me rend dingue de voir que nous avions toujours le même carnet d'adresses. L'idée c'était que la rédaction soit impliqué à 100% et pour cela, la classe d'expertes était intéressante puisqu'on décidait de mettre un tuteur pour chaque experte, des journalistes, des rédacteurs en chef ou des présentateurs ou présentatrices", explique Christelle Chiroux. " Ils deviennent alors parrain ou marraine de leur experte. Ils sont obligés de s'impliquer dans cette classe en faisant visiter TF1 et en leur expliquant comment sont fabriqué les journaux télévisés. Les expertes peuvent participer aux conférences de rédactions et à la fabrication d'un sujet ou d'un journal ", ajoute la rédactrice en chef.

15 femmes expertes dans leur domaine font partie de cette première promotion qui a mis trois mois à se mettre en place : " On n'avait pas envie de se tromper. On s'est intéressé aux domaines où il semblait nous manquer d'expertise, dans le médical, dans la gendarmerie, dans l'expertise climatique et l'intelligence artificielle. Nous avons aussi une spécialiste de l'Europe et une autre de la Chine. Nous cherchions vraiment des profils différents ", raconte Christelle Chiroux. Pour se faire, elle s'est servie du bouche à oreille, du réseautage féminin et des recommandations. Il n'y a aucun critère de sélection pour faire partie de ce programme : " Certaines ne se sentaient pas encore prêtes, je voulais toutes les générations mais certaines me disaient peut-être l'année prochaine, je suis trop jeune ", confie-t-elle.

Oser prendre la parole

Les femmes ont plus de mal à se sentir légitime de prendre la parole, même sur un domaine dans lequel elles excellent. C'est ce constat qu'à fait la rédactrice en chef de TF1. " Il fallait qu'on aille chercher ces femmes, parce qu'elles n'osent pas venir sur un plateau, parce qu'elles ont moins de facilité à sortir de leur expertise pour discuter d'un autre sujet. Elles ne se sentent pas légitimes et nous voulions agir, en tant que média pour qu'elles se fassent confiances ", explique Christelle Chiroux.

Autre frein, celui du syndrome de l'imposteur, pour Sophie Danis, directrice de la communication business et RSE du groupe TF1 : " Elles ont souvent mieux à faire comme travailler encore plus ou s'occuper de leur famille, soit elles sont moins visibles que leurs homologue masculins parce qu'elles se mettent moins en avant. C'est presque de l'autocensure. "

Pour remédier à ces observations, le programme propose un réel accompagnement et des formations d'empowerment féminin. " En plus d'un parrainage, nous leur donnons les clés pour avoir confiance en elles dans leur prise de parole médiatique grâce à des cours de coaching de leadership féminin avec Laurence Dilouya, du médiatraining avec Caroline de Haas et des rencontres inspirantes avec leur marraine de promotion, Elisabeth Badinter ", précise Sophie Danis. Formées grâce à cette initiative, ces expertes familières avec le monde des médias sont armées pour répondre aux journalistes de toutes rédactions. " Nous n'imposons rien, juste nous faisons découvrir notre univers et elles en font ce qu'elles souhaitent ", indique Christelle Chiroux.

L'expertise n'est pas réservée aux hommes

En plus de ce programme, le groupe TF1 a mis en place un partenariat avec le site Expertes. Cet outil recense toutes les femmes expertes dans leur domaine. Véritable réseau en ligne, il sert de plateforme aux journalistes pour dénicher facilement des expertes qui souhaitent et savent leur répondre. Christelle Chiroux anime également un podcast " Expertes à la Une ", qui donnent la parole à ces femmes dans un cadre plus intime. Une autre vocation s'en dégage, celle de faire rêver les auditrices et les inspirer : " Nous voulons donner envie aux jeunes filles, aux jeunes générations, qu'elles deviennent expertes, même sur des métiers où l'on attend pas forcément des femmes ", explique Christelle Chiroux. La parole des femmes dans les médias, mais aussi dans toute la société, est en train de prendre de plus en plus de place.

Christelle Chiroux et Sophie Danis précisent toutes deux que cette initiative est possible grâce à une avancée en interne sur la parité réalisée en amont et également parce que leur hiérarchie masculine les soutient dans ce projet.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande