Tourapil' : la borne qui facilite la collecte des piles


L’éco-organisme Corepile a imaginé un dispositif original afin d’inciter les Français à recycler les piles. Son nom : Tourapil’.

Les Français achètent chaque année 1,3 milliards de piles et de petites batteries. Ces objets sont de plus en plus légers, ils représentent seulement 0,02% des déchets ménagers, mais ils sont bien précieux car composés de multiples métaux. Ces piles finissent parfois leur vie dans une poubelle classique mais pas seulement. Un tiers dort dans des tiroirs ou dans un appareil obsolète. Depuis quelques années, la collecte progresse. Sous agrément d'Etat, l’éco-organisme Corepile a atteint un taux de 45% en 2016, conforme à la directive européenne. Il a décidé d’aller plus loin en se fixant un objectif volontaire de 50% d’ici 2020. Frédéric Hédouin directeur général de Corepile privilégie la pédagogie : "C’est l’une des filières où il y a le plus de points de collecte (50 000 lieux de collecte et 30 000 points d’enlèvement). Notre stratégie est d’informer les consommateurs qu’il ne faut surtout pas jeter ces piles, il faut les regrouper et les apporter le plus régulièrement possible."

D’ici l’été, une nouvelle borne Tourapil’ sera donc installée dans plus de 4300 points de ventes. Cette borne haute, aux couleurs vives de l’éco-organisme est très visible. Sur sa face avant se trouve une fourmi, symbole de Corepile. Elle sera mise en place en majorité dans les supermarchés, mais aussi dans les magasins de bricolage ou de proximité. Pour Frédéric Hédouin, "la France atteint désormais 60 à 70% de taux de recyclage sur les contenus en métal. Nous sommes en pointe. Nous pouvons poursuivre sur cette lancée." Une pile contient du zinc qui peut servir à faire des gouttières ou des toitures, de l’acier pour fabriquer des couverts, du manganèse pour des bornes de circulation. Le plomb et le nickel servent par ailleurs à refaire des batteries. Ce sont ainsi environ 5000 tonnes de métaux qui sont ainsi récupérés chaque année.

#recyclage #pile #pilesusagées #corepile #tourapil #économiecirculaire