Un label pour le tourisme équitable et solidaire en France

Mis à jour : avr. 22


Le tourisme à impact positif manque de visibilité en France. Pour changer la donne, l'association du tourisme équitable et solidaire (ATES) propose de labelliser les voyagistes engagés.


Désormais, les professionnels du tourisme responsable pourront aussi être décorés du label tourisme équitable et solidaire de l'ATES en France. La certification était en effet déjà proposée dans les autres pays. "Les critères du label sont adaptés aux différents métiers du tourisme responsable, mais garantissent une même exigence : celle de proposer une expérience de tourisme respectueuse des hommes, de leur culture, et de leur environnement, en France. L’objectif de ce label est d’apporter des garanties quant aux pratiques des opérateurs et d’assurer le respect des engagements pris dans la Charte du Tourisme Équitable et Solidaire", indique l'association sur son site.


Les voyagistes sont évalués sur 49 à 52 critères en fonction du type de structure, permettant ainsi d’évaluer les pratiques et de vérifier les engagements de la structure. Trois champs d'application sont observés pour obtenir le précieux label : la gestion RSE de l'entreprise, le type d'activités touristiques à impact positifs et les partenariats témoignant d'un ancrage territorial fort.


Sept critères obligatoires sont imposés à tous les futurs certifiés :


• Le respect des principes de l’économie sociale et solidaire (ESS) • Des pratiques environnementales vertueuses • Des temps de rencontre et d'échange avec la population du territoire et les acteurs de la vie locale • La préservation et la valorisation du patrimoine naturel et culturel local • Des relations durables nouées avec les partenaires et prestataires • Un prix d'achat des prestations de services juste et équitable • Le soutient à des projets et actions solidaires


Parmi les critères spécifiques, il est demandé aux voyagistes de constituer des groupes de 12 personnes maximum afin de favoriser la rencontre avec les locaux et le respect des équilibres locaux. Par ailleurs, les hébergements proches et chez l'habitant (en village, en gîte, petite hôtellerie...) sont requis.

#tourismedurable #écotourisme #tourismeresponsable #tourismesolidaire #tourismeéquitable #ATES