Babyloan IMPACT développe l'épargne solidaire

Par Emilie Kovacs, rédactrice en chef et fondatrice d'EKOPO

Cette plateforme permet aux Français de placer leur argent dans des projets solidaires.


Investir dans une activité rizicole au Vénézuela, soutenir les producteurs de café indépendants au Pérou ou encore financer les machines d'une entreprise agricole birmane : tels sont les projets à soutenir en ce moment sur le site de Babyloan IMPACT.


Lancée en octobre 2019, cette plateforme propose une offre de méso-crédits (prêts de taille moyenne de 10 000 à plusieurs centaines de milliers d’euros) qui permet à des entrepreneurs en marge du système bancaire classique de développer des projets à plus grande échelle. Ces projets durent en moyenne 12 à 36 mois, et les épargnants sont remboursés avec des intérêts allant de 2 % à 5 % brut une fois le projet réalisé.


« Les français ont confirmé être des champions de l’épargne. Mais force est de constater que cette épargne est peu utile à la société et ne rapporte que peu d’intérêts aux épargnants. C’est tout l’esprit de notre plateforme : proposer une alternative à l’épargne traditionnelle, et permettre à tous les français de gagner à prêter », explique Arnaud Poissonnier, fondateur de Babyloan IMPACT.


Investir dans des projets à impact positif


Babyloan IMPACT est propulsé par Babyloan, un site spécialisé dans les prêts solidaires. Créé en 2008 par Arnaud Poissonnier et Aurélie Duthoit, Babyloan.org propose de soutenir des micro-entrepreneurs du monde entier via des micro-crédits à partir de 10 €. Depuis la création de Babyloan, près de 50 000 familles ont été soutenues avec 30 millions d’euros prêtés.


Avec la crise sanitaire, les Français économisent : une épargne record de 85,6 milliards d’euros a été accumulée en 7 mois, entre mars et septembre 2020, selon un rapport de la Banque de France. Par ailleurs, 40 % des Français déclarent avoir envie de changer leurs habitudes d’épargne selon une récente étude Babyloan IMPACT menée par l’institut ViaVoice (étude d’opinion réalisée en ligne du 25 septembre au 2 octobre 2020 sur un échantillon de 1001 personnes âgées de 18 ans et plus). Si ces français sont prêts à utiliser cet argent pour le rendre utile à la société, 34,16 milliards deuros pourraient donc être investis dans des projets à impact positif.