Etude : près d’une marque sur deux réfléchit à sa raison d’être

Par Emilie Kovacs, Fondatrice et rédactrice en chef d'EKOPO


L'Union des Marques vient de publier la troisième partie de son baromètre "Marques et marketeurs en temps de crise". Le sondage révèle que la communication est définitivement différente pour les marques, avec des registres forts et engagés.



A la question «au moment de la sortie de crise, pensez-vous que le registre de votre communication sera différent de ce qu’il était avant ?», les marques étaient 67 % à répondre par l’affirmative au milieu du confinement, puis 83 % en fin de confinement. Un mois après le déconfinement, ce chiffre recule de 6 points, mais reste cependant à un niveau élevé avec 77 % de réponses positives. C'est ce que dévoile le baromètre "Marques et marketeurs en temps de crise" que l'Union des Marques vient de publier*.


Le sondage montre aussi une stabilisation des registres de communication qui pourraient être employés par les marques. Engagements RSE et utilité de la marque dans le quotidien du consommateur se positionnent comme les thèmes de communication privilégiés dans cette nouvelle communication.



La réflexion sur la raison d'être, accélérée par la crise



Plus encore qu’un changement de registre de communication, la raison d’être de l’entreprise, permet d’inscrire son activité dans des enjeux sociétaux et environnementaux. Pour 48% des marques, la crise a engendré ou va engendrer une réflexion sur leur raison d’être. A noter que 12% des marques répondantes ont déclaré avoir déjà revu leur raison d’être depuis le début de la crise. Le contexte semble ainsi agir comme un accélérateur de la question du sens. 


"Des enseignements sur le rôle et la posture des marques nous font dire que ce « monde d’après » se fera sans nul doute par des marques plus engagées et durables", indique L'Union des Marques.







*Méthodologie : enquête CAWI (computer assisted web interviewing) réalisée auprès de 42 annonceurs de tous les secteurs d’activité, membres de l’Union des marques, entre le 9 et le 23 juin 2020.