Okaïdi innove avec deux t-shirts composés de coton recyclé

Par Louise Cartier, journaliste

A partir du 15 septembre, une première série de deux t-shirts (fille et garçon) composé de coton recyclé pour la collection enfant sera disponible dans les boutiques et sur le site Okaïdi.


Dès mi-septembre, Okaïdi, filiale de prêt-à-porter pour enfants du groupe Ïdkids, proposera deux t-shirts (fille et garçon) composés de coton recyclé. C'est le CETI (Centre Européen des Textiles innovants) qui a développé et de prototypé ce fil révolutionnaire, composé de 60% de fibres issues du recyclage de vêtements usagés en coton et 40% de fibres de coton vierge issues de l'agriculture biologique. Une première en Europe.


Une alternative à l'utilisation du coton vierge


Okaïdi et le CETI souhaitent créer un circuit d'économie circulaire autour du coton afin de réduire l'impact environnemental de cette matière première et de valoriser un gisement de vêtements usagés de proximité. Ce nouveau procédé permet de diminuer les externalités négatives liées à la fabrication de produits en coton. En réduisant la quantité de coton cultivé, il minimise la pollution des sols et la consommation d'eau. En supprimant ou simplifiant l'étape de teinture et d'ennoblissement, il allège l'impact chimique. Enfin, en favorisant la production locale, il diminue l'impact des transports et facilite la traçabilité.


Une véritable innovation de rupture pour l'industrie


Ce taux de fibres recyclées est une prouesse technique. Il résulte d'un travail de R&D de trois ans au sein du démonstrateur de recyclage mécanique du CETI, soutenu par le comité stratégique de filière Mode et Luxe et inauguré en septembre 2019 avec plus de 250 acteurs de la mode et du textile.


Ce projet d'innovation a demandé aux ingénieurs du CETI et à ses partenaires industriels de réinventer et de synchroniser les étapes clés suivantes : l'effilochage des vêtements usagés, le cardage et la filature. Le process est aujourd'hui mature et permet de travailler sur d'autres matières en mélange ou en 100%.


Un réseau de partenaires engagés


Le CETI a en effet réalisé la production industrielle de l'effilochage au cardage sur ses lignes pilotes. Le gisement de vêtements usagés a été fourni par TEXAID, collecteur/trieur Suisse très engagé dans l'économie circulaire. La filature et le tricotage ont été confiés à deux partenaires industriels des Hauts-de-France : Textile des Dunes et la Manufacture Française du Textile. Le CETI a réalisé en interne le suivi qualité au niveau du fil grâce à son laboratoire et sa filature open-end. L'innocuité et la conformité à la réglementation Reach ont été validées par un laboratoire externe accrédité COFRAC.


Faire du recyclage un standard de la mode


De son côté, le CETI a pour ambition de construire une filière de recyclage d'excellence, en fédérant l'ensemble des acteurs de la chaîne de valeur dans une nouvelle démarche de réindustrialisation et en exploitant de nouvelles ressources d'approvisionnement durables. Cette filière est désormais en mesure de produire des étoffes à base de fibres recyclées de qualité et à un prix raisonné.