OTH invente des sneackers 100% recyclées

Par Louise Cartier, journaliste

OTH est une marque française de sneakers unisexe durable et éco-responsable. Elle vient d'inventer un modèle dont les semelles sont conçues à partir de pneus recyclés et le reste en cuir recyclé.


OTH, marque française de sneakers unisexe durable, s'est associée à Francs Bourgeois (FRBG), une marque de produits en cuir recyclé. Objectif : proposer un modèle de sneakers entièrement fabriqué à partir de chutes de cuir issues de gants de jardin, de caoutchouc naturel, de matière synthétique pigmentée à l’eau et de pneu recyclé. Grâce à 10 gants de jardin, 1 paire de sneakers OTH x FRBG est fabriquée.


Le cuir obtenu est léger et résistant, avec un aspect identique à celui du cuir traditionnel. Mais côté fabrication, aucun produit toxique tel que le chrome n'a été utilisé.


Pourquoi pas végan ?


Pour le moment, OTH ne pas propose pas d’alternative végan. "Les alternatives végan au cuir traditionnel sont constituées en grande majorité - voire en totalité - de dérivés de plastique. C'est notamment le cas du Piñatex, un cuir produit à partir de fibres de feuille d’ananas, ou encore du cuir de pomme. Ce dernier est constitué de déchet de pommes mais aussi et surtout de polyuréthane, un composant rejetant des gaz nocifs. A cela se rajoute un procédé de fabrication de ce type de matériaux faisant appel à des agents toxiques", explique la marque sur son site. Dans sa démarche de durabilité, la marque a fait le choix de ne pas proposer de sneakers à base de plastique.


La marque travaille toutefois à l'élaboration d'une sneaker vegan et éco-responsable dont le matériau principal sera composé à 70% de caoutchouc recyclé, allié à du plastique recyclé des océans. L'intérieur de la basket sera entièrement réalisée à partir de plastique recyclé, tout comme les lacets.


Recherches et innovations


Par ailleurs, OTH ambitionne de proposer une sneaker sans cuir grâce à un textile innovant, le BANANATEX®. Réalisé à partir de fibre de bananier Abacá des Philippines, ce tissu est hyper résistant, waterproof et biodégradable. Après deux ans d’élaboration, les premiers prototypes sont en cours de fabrication.


Arnaud Barboteau, fondateur d'OTH, raconte l'engagement de sa marque :