Rapport intégré : les pratiques des sociétés cotées en 2020

Par Emilie Kovacs, fondatrice et rédactrice en chef d'EKOPO

Le cabinet d'audit PwC publie une étude sur les pratiques des entreprises cotées concernant la publication de leur rapport intégré.


De plus en plus d’entreprises prennent l’initiative de publier un rapport intégré. Ce phénomène prend en effet de l’ampleur puisque le nombre de rapports intégrés publiés en 2020 a augmenté de 18% par rapport à 2019, selon un rapport PwC publié en septembre. Le cabinet d'audit a réalisé une analyse comparative des pratiques en matière de rapport intégré à partir des rapports publiés par les sociétés du CAC40 et du SBF120.


"Le rapport intégré a pour objectif de montrer comment l'entreprise crée de la valeur à court, moyen et long terme en donnant une vision globale et synthétique du business modèle, de la stratégie, de l'organisation, de la gouvernance ainsi que d'autres indicateurs. Il présente de façon intégrée, au regard des objectifs stratégiques de l’entreprise, une analyse de ses performances financières et extra-financières", précise le cabinet d'audit.


Au total, 47 sociétés du CAC40 et du SBF120 ont publié un rapport intégré au 15 septembre 2020, tous secteurs d’activité confondus, dont 7 pour la première fois. La moitié des rapports publiés ont été produits par des acteurs des biens de consommation et industriels. 34% des rapports intégrés sont publiés en introduction du document d’enregistrement universel. 19% des rapports intégrés publiés présentent un format hybride.


Concernant la gouvernance, si la grande majorité des rapports intégrés présentent les organes de gouvernance, seuls 50% communiquent sur la rémunération des dirigeants, selon l'étude PwC. Globalement, la présentation du modèle d’affaires est revue et enrichie régulièrement, 97% des rapports intégrés le présentent de façon schématique. L’écosystème et la stratégie sont les éléments les mieux travaillés par les groupes, puisque 93% d’entre eux la décrivent sur au moins une page. En revanche, si 77% des groupes présentant les risques et opportunités, seuls 8 groupes abordent uniquement les risques RSE.


Création et partage de valeur


"Le rapport intégré n’est pas : un rapport d’activité ; un rapport RSE ; ni une synthèse empruntant simplement des éléments publiés dans d’autres publications. Le rapport intégré est une communication concise et cohérente visant à expliquer la création de valeur à court, moyen et long termes. Elle se différencie par son approche prospective", met en garde PwC dans son rapport.


Dans un contexte où la création et le partage de la valeur sont des priorités, le rapport intégré est plébiscité non seulement par les investisseurs mais également par les parties prenantes des entreprises.