Atelier Unes lève 400 000 euros

Publié par le | Mis à jour le
Atelier Unes lève 400 000 euros

Grâce à cette levée de fonds, la marque de mode éthique et collaborative souhaite accélérer son combat contre la mode jetable.

Je m'abonne
  • Imprimer

La marque de mode éthique et collaborative Atelier Unes vient de finaliser une levée de fonds de 400 000 euros dont 150 000 euros ont été investis par leurs clientes qui soutiennent l'objectif de la marque française de développer des vêtements 100% recyclés et consignés d'ici 2023.

Chacun des vêtements Atelier Unes est co-créé en collaboration avec sa communauté. Le nombre de nouveaux produits est ainsi limité pour garantir une conception suivant un cahier des charges défini en commun. Plus de 60 000 personnes ont déjà participé aux sondages Atelier Unes.

"Mettre un terme à la mode jetable"

Pendant le premier confinement, Matthieu et Violette, le couple de fondateurs, ont pris conscience de l'urgence d'agir et se sont fixés un nouvel objectif : "Mettre un terme à la mode jetable". Pour y arriver, ils ont préparé un projet mettant l'accent sur l'éco-conception, la durabilité et le recyclage. Afin de développer cette vision circulaire forte, Atelier Unes a besoin d'embaucher et d'investir en R&D. L'idée de lever des fonds s'est imposée.

En septembre 2020, Atelier Unes a posé la première pierre du projet "Stop à la mode jetable" en lançant le premier collant recyclé et consigné : 5500 paires se sont vendues en 3 semaines. La marque est passée à sept employés début janvier et travaille actuellement sur un circuit de transformation de ses collants en chouchou avec un atelier de réinsertion parisien. Parmi ses prochains projets, elle développe une ceinture consignée à partir de marc de raisin.

"Il est urgent de prendre le temps de produire mieux. Nous passons en moyenne une année sur chacun de nos vêtements. D'abord pendant six mois nous partons à la quête de la bonne matière, faisons nos recherches d'impacts, testons sa qualité. Puis si nous sommes satisfait nous construisons le style du vêtements directement avec nos clientes. C'est pour cette raison que chez Atelier Unes, chacun de nos vêtements sont créés à partir d'un sondage pour identifier le besoin réel et les points clés à développer (les couleurs, les détails, les tailles). C'est ça la Slow Fashion !", souligne Matthieu Jungfer, co-fondateur d'Atelier Unes.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Emilie Kovacs, rédactrice en chef d'EKOPO

Emilie Kovacs ,<br/>rédactrice en chef Emilie Kovacs ,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Entreprises

Par Jean-Philippe Bouilloud, Professeur d'organisation et de sociologie des sciences, ESCP Business School et Aude Montlahuc-Vannod, Doctorante, chargée de cours : pratiques de conseil en organisation, ESCP Business School

Peu de travaux jusqu'à présent ont porté sur le vécu de cette crise par les chefs d'entreprise : c'est toute l'originalité des témoignages que [...]