Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Les enseignes alimentaires vers plus de sobriété énergétique

Publié par le - mis à jour à
Les enseignes alimentaires vers plus de sobriété énergétique

De nombreuses enseignes alimentaires se sont mis d'accord pour réduire ensemble leur consommation énergétique à partir du mois d'octobre.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le Haut conseil pour le climat l'a rappelé, l'action de la France pour lutter contre le réchauffement climatique reste "insuffisante". Les scientifiques et auteurs du Giec expliquent à de nombreuses reprises qu'il convient de limiter les émissions de gaz à effet de serre d'une part et que le pays a à s'adapter aux effets déjà bien présents du changement climatique. Or, les leviers d'actions de la France sont importants, à tous les niveaux. Il faut notamment entamer des démarches de sobriété dans tous les secteurs économiques, disent les chercheurs. Aujourd'hui, et pas demain.

On a appris que la fédération des acteurs de la distribution Perifem (visant à "créer un écosystème commercial plus responsable") a annoncé un nouveau protocole énergétique dans un contexte de crise, notamment en raison de la guerre en Ukraine. Ce sera mis en place le 15 octobre.


Baisse de l'intensité lumineuse dans les magasins

Les enseignes Leclerc, Carrefour, Systeme U, Intermarché & Netto, Auchan, Casino, Franprix, Monoprix, Lidl, Picard se sont mis d'accord pour éteindre les lumières à la fermeture des magasins. Face à la hausse du prix de l'électricité, elles entendent "systématiser la baisse d'intensité lumineuse de 50 % avant l'arrivée du public" et de 30 % durant les horaires d'ouverture en cas de « périodes critiques de consommation », comme elles disent. Autant de mesures visant à économiser de l'argent, aider « des commerces fragilisés » et éviter « une répercussion trop importante sur les prix pour les consommateurs », d'après les mots employés par le communiqué.

Thierry Cotillard, le président de Perifem, souhaite, indique-t-il dans le même communiqué, « garantir un comportement responsable et citoyen en matière de baisse des consommations d'énergie en préservant le plus possible nos concitoyens. Ce protocole doit s'inscrire dans la durée, l'heure est à la sobriété énergétique, cela va de manière profonde changer nos habitudes de consommation ».

D'autres mesures ont été annoncées, comme la coupure du renouvellement d'air la nuit, le décalage de la production de glace par exemple, et des mesures d'urgence prévoyant notamment de baisser la température des points de vente à 17 degrés, en cas de demande d'une autorité régulatrice.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande