Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Je m'abonne

" Nous souhaitons changer la dynamique du marché du reconditionné "

Publié par Astrid de Montbeillard le | Mis à jour le
' Nous souhaitons changer la dynamique du marché du reconditionné '

Avec sa dernière levée de fond, CertiDeal souhaite aller encore plus loin dans l'économie circulaire. Laure Cohen, co-fondatrice de CertiDeal, nous évoque les nouvelles ambitions du groupe et leur positionnement à impact sociétal fort.

Je m'abonne
  • Imprimer

Vous avez réalisé une levée de fonds de 15 millions, quels types d'investisseurs vous ont soutenus ?

Les fonds qui ont décidé de nous soutenir partagent nos valeurs ce qui est capital pour nous. Nous bénéficions majoritairement de fonds à impact. Pour cette levée de fonds, le véhicule d'investissement Meridiam a conduit le tour. Il nous a accompagné avec son fond Green Impact Growth Fund (GIGF), fond à impact positif et responsable au travers de ses investissements. CertiDeal bénéficie aussi du soutien d'Inter Invest Capital, de MAIF Avenir (entreprise à mission), de BNP Paribas Développement ou encore Citizen Capital.

Comment vous distinguez-vous des autres plateformes de revente de smartphones et mobiles ?

A l'inverse d'une marketplace qui agrège différents vendeurs, nous portons notre stock. Nous avons des standards de qualité avec une chaine logistique en interne qui garantit une maîtrise totale : des premiers tests à la réparation, tout est réalisé en interne. Nos téléphones sont ainsi testés et garantis 24 mois.
Par ailleurs, nous sommes labellisés R2, qui est la principale certification de l'industrie du recyclage électronique, et nous permet d'avoir un positionnement fort. Ce dernier nous a notamment conduit à passer un accord avec TES. Celle-ci mandate une filiale de Veolia qui se nomme Triade pour recycler nos batteries. En étant sur de la seconde main, nous nous devons d'être transparents et rassurer d'autant plus le client sur la durabilité de sa batterie.

Votre objectif est de fournir un smartphone reconditionné dans chaque foyer européen, où en êtes-vous aujourd'hui ?

Nous souhaitons changer la dynamique et rendre le marché du reconditionné plus important que celui du neuf.Aujourd'hui, le reconditionnement représente un peu moins de 15% mais devra doubler d'ici 2024. CertiDeal compte 400 000 clients et nous espérons en gagner plus de 400 000 autres en 2023 afin d'atteindre le million de clients en 2025. Nous avons un taux de fidélité très fort car le profil type de nos acheteurs sont des parents qui vont chercher un smartphone pour leurs enfants. Ils achètent en général deux téléphones : en achetant une première fois chez nous, ils réitèrent ensuite.

Portez-vous des démarches RSE en interne ?

Pendant le premier confinement, nous avons mis en place des dons de tablettes pour des Ehpad avec un numéro vert pour faire appel aux dons. Nos salariés se sont largement mobilisés en appelant eux-mêmes les établissements pour délivrer des tablettes.

D'un point de vue économie circulaire, avez-vous de nouvelles ambitions ou objectifs ?

Nous avons des ambitions sur les services. Nous plaçons la location au coeur de nos réflexions car nous savons que nous allons avoir une demande croissante dans ce domaine. De nombreuses entreprises, dans un souci d'impact environnemental, vont faire appel à la location de smartphones pour leurs salariés. Cela leur évitera d'avoir une flotte de téléphone qui termine au placard. Nous allons donc pousser des offres qui vont dans ce sens pour aller encore plus loin dans l'économie circulaire.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande