Siga-Siga : la boutique qui bannit l'argent


Installée dans l’ancienne gare de Reuilly dans le 12e arrondissement de Paris, Siga-Siga est une boutique sans argent. Accessible à tous, ce premier freeshop de la capitale est aussi un lieu où l'on peut donner ce dont on ne se sert plus.

Ici, le seul moment où l'on met la main à la poche, c’est pour nourrir une tirelire après avoir bu un café ou un thé. Et le prix est libre. Au Siga-Siga on peut surtout repartir avec un vase, un petit haut ou des chaussures…Gratuitement ! Ce freeshop, installé dans l’ancienne gare de Reuilly dans le 12e arrondissement de Paris, est le premier du genre dans la capitale. « C’est un espace de don sans troc » explique Déborah Fischkandl, sa directrice, avant de poursuivre : « C’est aussi un point de collecte de dons de petits objets ».

On peut tout y déposer à condition que les objets soient en bon état et de la taille maximum d’un micro-ondes. Le Siga-Siga [ndlr : « doucement, doucement » en grec] est une initiative du mouvement Acteurs du Paris Durable initié par la Mairie de Paris. Il s’agit de fédérer toutes les initiatives citoyennes de l’écologie urbaine : jardins partagés, valorisation des déchets, alimentation durable, partage et échanges de compétences, etc.

Siga-Siga inscrit son action dans le mouvement grandissant de l’économie circulaire. Les adeptes prônent une consommation vertueuse et responsable, où tout fonctionne en boucle. On parle aussi d’économie de fonctionnalité ou de frugalité. « Ceux qui viennent nous voir sont très respectueux de ce mode de consommation libre » constate Déborah. « Ils peuvent prendre ou donner tout ce qu’ils veulent et il n’y a pas d’abus ». Le Siga-Siga ne demande aucun justificatif de ressources aux visiteurs : tout monde est ici traité de la même manière.

#sigasiga #Paris #gratuit #solidarité #économiesolidaire #économiesociale #don #doncollaboratif #économiecollaborative #consommation