Le bio se porte bien


L’Agence Bio a livré les derniers chiffres de la production et de la consommation des produits alimentaires biologiques, qui connaissent une croissance exponentielle.

«Le bio se porte bien, même très bien», s’est réjoui ce 23 mai Florent Guhl, directeur de l’Agence Bio, dans les locaux de la prestigieuse école de gastronomie Ferrandi. En 2016, le marché du bio a dépassé les 7 milliards d’euros et 71 % de la consommation française est issue de la production locale. Tous les circuits de distribution voient les achats de produits bio augmenter : +22,5 % pour les grandes surfaces alimentaires, +23,7 % pour les magasins spécialisés, +19,2 % pour les boutiques et +15,1 % pour la vente directe. D’ailleurs, les Français commencent aussi à manger bio dans les restaurants (+10 % par rapport à 2015).

Côté terre, la SAU (Surface Agricole Utile) consacrée au bio est passée à 5,7 % soit 1,5 millions d’hectares (+17 %) cultivés ou en conversion, sachant qu'il faut trois ans pour qu’une exploitation soit certifiée. De plus, le nombre de fermes passées à cette forme d’agriculture sans engrais ni pesticides (32264) représente désormais 10,8 % de l’emploi agricole, soit environ 77700 emplois (+32500 emplois créés en quatre ans). Cette croissance suffira-t-elle pour remplir l'objectif du précédent Ministère de l’Agriculture (tutelle de l’Agence Bio) de convertir 10 % de la SAU en bio? La réponse appartient au nouveau ministre Jacques Mézard... «Le développement du bio passe par l’emploi ! Il faut motiver la jeune génération de professionnels, agriculteurs, transformateurs et restaurateurs. Mais aussi permettre aux acteurs de la filière de répondre à une demande en forte croissance», observe le directeur de l'Agence Bio.

Reste (aussi) à réussir à baisser les prix, encore plus élevés que ceux des produits traditionnels. «C’est une tâche compliquée, car la production bio est limitée», justifie Florent Guhl. Par ailleurs, la réglementation européenne "pro bio", en discussion depuis 2014, devrait être publiée en fin d’année. D’ici là, le Printemps Bio -du 1 au 15 juin- aura pour mission de sensibiliser les Français à ces produits de la terre 100% naturels et savoureux. Et ce n'est pas ceux qui ont pu les goûter cuisinés par les chefs de l’École Ferrandi qui diront le contraire!

#gastronomie #bio #agriculturebiologique #économielocale #économiedurable #économieverte #économieresponsable #ministèredelagriculture #écoleferrandi #AgenceBIO #naturel