Hermès fait son cinéma


Hermès a demandé au cinéaste Frédéric Laffont une série de films pour exprimer le rapport singulier de la Maison au développement durable.

« Empreintes sur le monde » : sous ce nom poétique se cache une série de films réalisée à la demande d’Hermès par le cinéaste et documentariste Frédéric Laffont. Des films qui entendent exprimer le rapport singulier d’Hermès au développement durable. Cette relation se fonde sur les valeurs transmises, de génération en génération, par les artisans qui façonnent la maison et ses objets depuis 1837.

Quête d’authenticité, respect du temps et des ressources de la nature mais aussi des hommes et des femmes qui « font » Hermès : ces valeurs sont exprimées dans la série de films. Avec un regard plein d’humanisme, Frédéric Laffont se met dans les pas de la maison parisienne et laisse libre cours à sa caméra : «Voici une collection de courts‐métrages documentaires réalisés en liberté, fragments d’univers pluriels souvent méconnus, qui ne sont qu’éclats d’un seul et même monde, souligne le cinéaste. Des êtres, qui a priori semblent éloignés les uns des autres, sont unis par des liens invisibles.»

Le cinéaste navigue de récit en portrait, de voyage en rencontre, se laissant porter par les gestes, les hommes, les lieux… Qu’ils évoquent, l’emploi et l’ancrage territorial à travers l’implantation d’une maroquinerie à Montbron (France), la formation et la transmission au sein de la Goldfinger Factory (Londres), ou encore la préservation de l’environnement à Kongossi (Burkina Faso), les films de Frédéric Laffont donnent à voir l’empreinte positive que la maison parisienne vise à laisser sur le monde.

Ces histoires racontent comment Hermès s’attache à créer des objets qui traversent le temps et à tisser des liens avec ceux qui l’entourent. Les films «Empreintes sur le monde» sont disponibles sur le site hermes.com (rubrique développement durable), et sur la chaîne YouTube d’Hermès.

Voici l'un des films sur les contre-maîtres Hermès :

#Hermès #hautecouture #luxedurable #économieresponsable #Histoire #valeurs #cinéma