Condé Nast publie un glossaire de la mode durable

Par Emilie Kovacs, fondatrice et rédactrice en chef d'EKOPO

Développé en partenariat avec le Centre for Sustainable Fashion (CSF) du London College of Fashion et l’Université des Arts de Londres (UAL), le glossaire de la mode durable de Condé Nast veut aider à comprendre la mode durable et le rôle de l'industrie de la mode face à l'urgence climatique.


Depuis le 20 mai, Condé Nast met à disposition un glossaire de la mode durable, dont le but est "d'être une ressource mondiale faisant autorité sur la mode durable et le rôle de l'industrie de la mode face à l'urgence climatique", indique le groupe média international propriétaire de Vogue, The New Yorker, GQ, Vanity Fair ou encore Wired dans un communiqué.


Le glossaire s'inscrit dans l'engagement de l'entreprise qui veut incarner le changement. Il développe les connaissances sur la durabilité et informe sur les termes clés de la durabilité et les sujets émergents.



“Il est primordial de sensibiliser à la crise climatique mondiale mais il est tout aussi important de faire avancer le débat sur le climat au niveau mondial et de mettre l’accent sur les solutions possibles. Aussi, afin de faire de la mode un secteur plus durable, il est nécessaire d'utiliser la même langue et de se référer à une série de définitions scientifiquement établies. Nous poursuivrons la mise à jour du glossaire avec l'aide de nos partenaires dans les universités,” a déclaré Wolfgang Blau, directeur général et président de Condé Nast International. Le glossaire de la mode durable est en effet le fruit d'un partenariat avec le Centre for Sustainable Fashion (CSF) du London College of Fashion de l'Université des Arts de Londres (UAL), avec la contribution des rédacteurs en chef de Vogue et une validation réalisée par un réseau international d'universitaires et de chercheurs dans le domaine du développement durable. Il ambitionne de répertorier les meilleures pratiques en matière de recherche et d'enseignement au niveau mondial.



“Nous pouvons créer une nouvelle ère de beauté et de style, fruit de notre compréhension et notre lien intime avec notre bien le plus précieux : la terre, le plus grand designer que le monde ait jamais connu. En travaillant avec les plus grands rédacteurs en chef de mode du monde chez Vogue, nous avons pu élaborer un glossaire de termes incontournables, une référence fiable, en partant de la mode pour illustrer notre interdépendance avec la nature et entre nous,” raconte Dilys Williams, professeur de design de mode durable et directrice du Centre for Sustainable Fashion.


Dans le monde, trois personnes sur quatre interrogées par Vogue déclarent que l'impact environnemental de la mode est important pour elles, d'après deux enquêtes d'opinion Vogue/GQ* . Deux personnes sur trois pensent que la durabilité est devenue une question encore plus importante au cours de l'année écoulée. De plus, 89 % des personnes interrogées veulent en savoir plus sur ce que font les marques pour minimiser leur impact sur l'environnement et 87 % veulent savoir d'où viennent les matériaux utilisés dans les produits.


* Source: CN Audience Research May 2020, “Vogue Audiences & Sustainable Fashion: 2020 et CN Audience Research October 2019, “GQ Audiences & Sustainable Fashion”.