Cosmétiques : le "fait maison" est à la mode

Par Louise Cartier, journaliste

1 Française sur 3 a déjà fait elle-même un produit cosmétique, selon une étude Toluna réalisée pour I MAKE. Les Françaises sont de plus en plus exigeantes quant à la composition de leurs produits cosmétiques. C'est ce que révèle une étude réalisée par Toluna pour I Make les 6 et 7 juillet 2020 auprès d'un échantillon représentatif des femmes françaises. Plus de 82% des Françaises affirment en effet être attentives aux composants de leurs produits cosmétiques.


La tendance du « faire soi-même » a connu un boom spectaculaire pendant le confinement. Si la farine et le pain ont été les produits emblématiques de cette tendance émergente, les Françaises ont aussi pris goût à faire elles-mêmes leurs cosmétiques. Ainsi, 33% des Françaises affirment avoir déjà fait elles-mêmes au moins un produit cosmétique. Près d’une Française sur 10 le fait même régulièrement.


Une pratique qui se généralise mais qui diffère entre générations. En effet, plus de 50% des 18-34 ans ont déjà fait elles-mêmes un cosmétique, là où elles ne sont que 20% chez les + de 55 ans. Si 45% des Françaises n’ont jamais essayé de faire elles-mêmes leurs cosmétiques, elles souhaitent toutefois le faire. Mais plus de la moitié d’entre elles confessent ne pas le faire car elles ne savent pas comment procéder. Au total, ce sont donc 78% des Françaises qui font déjà leurs produits cosmétiques ou qui aimeraient le faire. 


« Le faire soi-même est la nouvelle façon de consommer de manière plus écologique et économique. Les cosmétiques font partie intégrante de la vie des consommatrices, et nous ressentons un besoin de plus en plus présent chez les Françaises d’être actrices de ce qu’elles consomment. Le « faire soi-même » est une pratique inscrite profondément dans le présent et l'avenir de la société de consommation », explique Elodie Abécassis, fondatrice d’I MAKE, marketplace proposant des produits pour tout faire soi-même.