La Folie Douce accélère sa politique RSE

Par Louise Cartier, journaliste

Franck Mischler Chef exécutif de La Folie Douce (à droite), Christophe Lancelot Chef de La Folie Douce Val d'Isère (à gauche) en compagnie des équipes des Jardins de Quincy et Terrazur


À l’approche de la nouvelle saison de ski, la chaîne de restaurants-clubbings communique sur ses engagements responsables.


Alors qu'elle pâtit de la crise sanitaire, la Folie Douce déclare prendre une série de mesures fortes pour limiter son impact sur l'environnement. Créée en 1980, cette entreprise familiale regroupe au total huit restaurants gastronomiques situés dans des stations de ski branchées telles que Méribel, Megève ou Val d'Isère. Au programme : 14 engagements à atteindre d'ici 2025 :

« En plus de 50 ans passés à vivre et travailler au cœur des Alpes françaises, je n’ai eu de cesse de me battre pour préserver la montagne, son art de vivre, ses valeurs, mais aussi de la faire évoluer, de la démocratiser, de lui apporter une touche singulière. De plus en plus fragilisé, cet écosystème doit être protégé », déclare Luc Reversade, fondateur de La Folie Douce.


Des actions locales


Des actions avaient déjà été menées en collaboration avec Franck Mischler, le chef exécutif de La Folie Douce, qui avait revu les cartes des restaurants (La Fruitière, La Petite Cuisine, Le Butcher) pour valoriser les produits locaux. Aujourd’hui, La Folie Douce travaille avec de nombreux producteurs de la région qui les fournissent

quotidiennement en produits de saison.


Avec plus de 1 000 couverts servis quotidiennement dans chaque Folie Douce, et plus d’1 tonne de denrées montées chaque jour dans les restaurants (près de 2 tonnes pendant les vacances scolaires), la gestion des déchets plastiques et organiques est également au coeur des préoccupations des restaurants d’altitude. Cette année, l’entreprise familiale a passé un accord avec la Ferme de l’Adroit, qui les fournit en lait et crèmerie, cette dernière récupérera à chaque livraison les déchets organiques récoltés sur le site, pour nourrir les cochons de la ferme.


Les Arcs en expérimentation


Dès 2021, La Folie Douce les Arcs servira de laboratoire. Elle luttera contre le gaspillage alimentaire en proposant ses plats à la vente, conditionnés dans des bocaux en verre Le Parfait, des contenants réutilisables et recyclables.


« Nous faisons partie de cette génération qui a compris très tôt que les enjeux environnementaux devaient être au cœur de la stratégie des entreprises. Sensibles à l’environnement qui nous entoure depuis notre enfance, il était donc tout à fait naturel en tant que jeunes entrepreneurs d’accélérer les engagements RSE pris au sein de La Folie Douce», déclarent quant à eux Artur Reversade et César Reversade, dirigeants de la Folie Douce.