Plutôt que jeter, les Français préfèrent réparer ou vendre leurs vieux objets

Par Léon Le Guellec, journaliste

Plus d’1 Français sur 2 privilégie la réparation ou la revente plutôt que jeter de vieux objets, selon un sondage Toluna pour Recommerce mené sur un échantillon représentatif de la société de 1000 personnes en mai 2019.


A cause du confinement liée à la pandémie de la Covid-19, la Semaine européenne du développement durable a cette année été décalée et étalée sur trois semaines, du 18 septembre au 8 octobre. A cette occasion, Recommerce, société spécialisée dans les smartphones reconditionnés et la seconde vie des mobiles, s’est interrogée sur le rapport qu’entretiennent les Français avec les enjeux environnementaux, et le possible impact que cela peut avoir sur leur consommation.


Les Français souhaitent de plus en plus consommer responsable. Selon un sondage Toluna/Recommerce*, ils sont d’ailleurs 56% à déclarer être très sensibles à cette question et font donc attention à ce qu’ils achètent. Devenus au fil des années de véritables «consom’acteurs», les Français ne consomment plus de la même manière, et veulent donner du sens à leurs achats. 64% des sondés considèrent en effet que l’impact environnemental et social est devenu un critère d’achat important et 85% souhaiteraient d’ailleurs être mieux informés sur cette question en amont du passage en caisse.


Mais plus concrètement, que font les Français pour préserver la planète?

- 61%, font attention à limiter leurs déchets

- 53% consomment le plus local possible

- 52% privilégient la réparation ou la revente au lieu de jeter

- 41% mangent bio et de saison

- 32% évitent au maximum le plastique et l’usage unique

- 31% achètent des produits d’occasion

Une prise de conscience qui englobe de nombreux domaines, notamment la high tech. Par exemple, acheter un téléphone portable reconditionné permet d’éviter d’extraire 40 kilos de matières premières (comme l’or, le lithium, l’argent ou le mercure) et 30kg d’émission de CO2. Cependant, bien que les mentalités soient de plus en plus responsables, le passage à l’acte n’est pas toujours évident. En effet, si 58% des Français se disent prêts à acheter un mobile reconditionné, ils ne sont que 26% à l’avoir déjà fait**.





* Sondage Toluna pour Recommerce, mené sur un échantillon représentatif de 1000 personnes, en mai 2019


** Baromètre Kantar TNS 2020 pour Recommerce©,étude réalisée du 2 au 15 janvier 2020 auprès de 1000 personnes représentatives de la population française