Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Le site Graffiti dit oui aux jouets de seconde main

Publié par Philippe Lesaffre le - mis à jour à
Le site Graffiti dit oui aux jouets de seconde main

Beaucoup de jouets sont jetés alors qu'ils pourraient encore servir. Seulement 4 % des jouets mis sur le marché chaque année sont réemployés en France, selon l'Adème.

Je m'abonne
  • Imprimer

Selon l'Adème, à l'origine d'une étude préalable à la mise en place d'une filière REP (Responsabilité élargie du producteur) Jouet, dans le cadre de la loi Agec (lutte contre le gaspillage notamment), plus de 101 000 jouets sont jetés chaque année en France. Et se retrouvent, pour beaucoup, dans les incinérateurs. Or, certains sont recyclables (au moins 35 % d'entre eux), d'autres réparables. Toujours est-il que, si 50 % des jouets peuvent être réemployables, seuls 4 % des jouets sont véritablement réemployés après usage des particuliers. Pour booster le marché du jouet d'occasion, les acteurs tentent de se mobiliser.

Le site e-commerce Graffiti a annoncé avoir lancé son offre de jouets de seconde main. Et ce grâce à un partenariat avec la société Lady Cocotte, située, comme Graffiti, à Aix-en-Provence. Celle-ci se charge de sélectionner, de contrôler et de nettoyer au savon de Marseille les biens d'occasion, des jeux. Autant de livres ou de kits créatifs pour les enfants âgés de moins de 8 ans, mis en vente sur la plateforme de Graffiti.


Dynamiser l'économie circulaire

Sur le site de Graffiti, l'entreprise précise ne pas avoir envie d'avoir de « rayons surchargés de jouets en plastique qui cassent en 2 jours » ainsi que des « rangées bleues et roses qui brident l'épanouissement » des jeunes.

Selon un communiqué de presse, publié en juin 2022, Graffiti, lancé en 2019, « devient ainsi le premier site de jouets à vendre du neuf et de la seconde main dans un même et unique panier, une démarche qui protège la planète et dynamise l'économie circulaire ».

"La seconde main nous permet, indique Anne Barroy, fondatrice de Graffiti dans le communiqué de presse, de vendre des marques que l'on n'avait pas encore dans notre offre de jouets neufs, et même quelques jolis objets de déco et de puériculture."

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande