The Second Life récupère et revend vêtements d'occasion

Publié par Philippe Lesaffre le - mis à jour à
Unplash
Unplash

La plupart des vêtements que nous possédons dorment dans les placards, mais que faire ? The Second Life propose aux particuliers de les racheter notamment dans certains centres commerciaux en France.

Je m'abonne
  • Imprimer

Jusqu'à 70 % des vêtements que nous possédons ne sont presque ou jamais portés. Nous les rangeons dans les placards et nous les oublions, pour ainsi dire (ou nous les gardons « au cas où » - mais ça n'arrive jamais...) L'Adème indique également que 600 000 tonnes de vêtements en moyenne sont mises sur le marché français chaque année parmi lesquelles 210 000 tonnes seulement sont collectées puis triées.

Pourtant les mentalités évoluent quand même, et les vêtements de seconde main sont de plus en plus acceptés. Y compris pour les grandes occasions (fêtes, mariages)... Dans les faits, les familles se refilent déjà entre elles les pulls et les pantalons des enfants qui ne servent plus, les plus jeunes récupèrent les habits du grand frère ou de la grande soeur... Mais, dorénavant, on y vient également du côté des adultes...


Récolter des vêtements de seconde main des particuliers

The Second Life, par exemple, estime qu'à la fin de l'année, près d'un tiers des garde-robes sera des vêtements d'occasion. L'entreprise permet à une quarantaine de marques et de centres commerciaux de développer une activité de collecte d'articles de seconde main au coeur de leurs points de vente, comme au centre Jaude, à Clermont-Ferrand, au Forum des Halles ou au centre commercial Beaugrenelle à Paris (là, depuis le 1er mars jusqu'à fin juin - plus d'infos pratiques, par ici) pour récolter les vêtements de particuliers.

The Second Life précise à Ekopo qu'elle a d'ores et déjà eu l'opportunité de donner une seconde vie à 152 150 articles de particuliers. En échange, ces derniers obtiennent des bons d'achat ou de cartes cadeaux à utiliser dans le lieu où la vente a été effectuée (mais il est possible de repartir sans rien). Il arrive que des vêtements ne soient pas rachetés par The Second Life. Dans ce cas-là, ils sont donnés à une association caritative. Les habits acceptés, quant à eux, sont examinés et stockés dans des ateliers puis remis en vente par des plateformes partenaires.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page