Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Je m'abonne

Montreuil (93) lance l'opération " Zéro plastique sur les marchés alimentaires "

Publié par le - mis à jour à
Montreuil (93) lance l'opération ' Zéro plastique sur les marchés alimentaires '
© jinga80 - Fotolia

La ville de Seine-Saint-Denis agit pour baisser la production de déchets à la source en organisant l'opération " Zéro plastique sur les marchés alimentaires ".

Je m'abonne
  • Imprimer

Montreuil (93) agit pour baisser la production de déchets à la source en organisant l'opération " Zéro plastique sur les marchés alimentaires ".

Tout part d'un constat : les sacs plastiques à usage unique sont interdits depuis plusieurs années par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Pourtant ils envahissent et polluent encore les trottoirs, les parcs, les arbres et les étals de nombreux commerces de plein air.

Si les pratiques sont difficiles à faire évoluer, Montreuil, qui veut être une ville résiliente et engagée dans une démarche de transition écologique du quotidien, ne souhaite pas se résigner. La ville de Seine-Saint-Denis imagine des solutions contre les matériaux à usage unique, responsables de quantité de déchets et d'une consommation irraisonnée des ressources de la planète.

Après une première tentative de sensibilisation en 2019 avec l'EPT Est Ensemble, Montreuil veut agir plus vite en facilitant les changements de comportement par l'accompagnement et l'adhésion des commerçants et de leurs clients.

Ainsi, à partir de ce samedi 22 mai, Montreuil organise avec ses partenaires associatifs, avec Est Ensemble et le délégataire de la gestion de ses marchés alimentaires, le Groupe Géraud, l'opération " Zéro sac plastique sur les marchés alimentaires ".Objectif : substituer progressivement tous les sachets et emballages en matière plastique par des sacs en papier fabriqués en France et des cabas confectionnés à partir de matériaux recyclés.

Des cabas en tissus recyclés

Réduire les déchets polluants, lutter contre le tout-jetable, améliorer la propreté des marchés, développer les gestes éco-responsables, se mettre en conformité avec la réglementation sont autant d'objectifs de cette démarche qui débute ce samedi 22 mai sur les marchés alimentaires des Ruffins et de la place de la République, puis Paul-Signac ce dimanche 23 mai, de la Dhuys, mardi 25 mai, du bd. Henri-Barbusse, mercredi 26 et de la place Carnot samedi 29 avant de s'étendre, à l'automne, à l'emblématique marché de la Croix-de-Chavaux.

Sur les marchés alimentaires, les sacs plastiques seront remplacés par des sachets, sacs à anse et pochettes hermétiques en papier. Pour enclencher une dynamique vertueuse, le délégataire Géraud finance, avec les maraîchers, une première distribution de " kits sacherie " de 50 000 sachets papier pour fruits et légumes, 10 000 sacs avec anse pour produits de bouche non fragiles, 29 000 pochettes pour poissons et produits de la mer et 35 000 pochettes pour boucheries, charcuteries et volaillers.

Pour les clients, il sera proposé des cabas en matière textile recyclée à partir des chutes de tissu ayant servi à la confection des masques anti-Covid-19 et d'anciens vêtements d'agents municipaux de la Ville. Ces sacs réutilisables ont été confectionnés avec une subvention de la Ville de Montreuil par l'ESAT Marsoulan avec l'association Oazart et la créatrice et styliste Fatimata Sy.

Dans le même temps, sur les marchés non alimentaires, l'amélioration de la gestion du ramassage des emballages " blister plastique " passera par la pose, sur chaque étale, d'une corbeille de collecte spécifique.

Pour démarrer cette opération d'amélioration du cadre de vie et de réduction de la pollution à la source, Patrice Bessac, maire de Montreuil, président d'Est Ensemble se rendra sur le marché des Ruffins (bd. Théophile-Sueur/place des Ruffins), ce samedi 22 mai, à 11h30. Il y réaffirmera l'objectif de diviser par deux, en 6 ans, les déchets produits dans la ville et sa ferme détermination à lutter contre le gaspillage et le suremballage en réduisant, réutilisant et recyclant un maximum pour que Montreuil devienne dans les actes, une ville zéro déchet.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande