Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Je m'abonne

La musique visite les coins reculés de Bourgogne-Franche-Comté

Publié par le - mis à jour à
La musique visite les coins reculés de Bourgogne-Franche-Comté

L'ensemble Masques composée de six instrumentalistes veut faire découvrir la musique grâce à une scène ambulante, notamment dans les coins reculés de Bourgogne-Franche-Comté.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'enharmonique, association portée par six instrumentalistes composant l'ensemble Masques, a reçu le prix régional et local par la Fondation du Crédit Coopératif pour son implication pour la région Bourgogne-Franche-Comté. Olivier Fortin et ses musiciens sont implantés dans la région depuis 2017 et souhaitent donner accès à la musique baroque aux personnes empêchées par manque d'infrastructures sur le territoire.

La culture itinérante pour pallier à l'inégalité culturelle des territoires

L'idée de ce projet nommé L'échappée vient d'un constat d'un manque de salles de spectacles ou de lieux culturels dans la région Bourgogne-Franche-Comté. " C'est difficile de rejoindre le public parce qu'il n'y a pas de salles et le territoire est très grand, avec des zones reculées, d'où l'idée de faire ce projet ", explique Olivier Fortin. La scène itinérante sera un semi-remorque aux normes écologiques où la remorque servira de scène aménagée pour accueillir 25 adultes et une trentaine d'enfants.

Le but de ce projet : aller à la rencontre des populations isolées. " L'objectif est de pouvoir aller à la rencontre de villages, des Ehpads, dans les écoles et d'apporter la musique à ces personnes reculées. L'entrée se fera à l'arrière pour un accès aux personnes à mobilité réduite, sur le côté il y aura des ouvertures pour que la scène puisse être plus grande et qu'une partie du semi remorque se transforme en scène ", détaille le membre de l'ensemble Masques.

Un aspect découverte et intimiste

Les concerts réalisés ne seront pas forcément très longs, mais les éléments visuels seront mis en avant pour développer tout un univers autour du projet. " Ce n'est pas fait pour réaliser des performances longues, mais plus pour présenter la musique. C'est un projet en plusieurs étapes, on veut décorer la salle pour qu'il y ait des éléments visuels, beaux, et aussi ajouter un système de projection vidéo dans un second temps ", indique Olivier Fortin.

La taille réduite de la scène induit une certaine proximité avec le public, fait très appréciable pour l'ensemble Masques : " Le fait qu'il n'y ait pas beaucoup de public à la fois cela permet de se rapprocher des gens, de leur faire découvrir les instruments, il y a tout cet aspect là qui n'est pas impersonnel, avec une distance comme c'est le cas dans les grandes salles ", indique Olivier Fortin.

L'enharmonique ne se cantonne pas qu'à la représentation de concerts. L'association souhaite travailler avec des écoles pour stimuler la créativité à travers cette scène ambulante atypique. " Cela pourra inspirer des gens et créer des idées nouvelles. On souhaite travailler avec des écoles de musique ou autre. En se servant de cette scène ambulante, cela décuplera la créativité et forcera à renouveler l'approche créative ", espère le musicien.

Le semi-remorque sera prêt d'ici septembre prochain selon l'ensemble Masques qui espère pouvoir réaliser ses premiers concerts au mois d'octobre 2021. " Nous avons fait appel à des constructeurs spécialisés. Le projet n'est pas encore créé mais nous avons déjà des demandes, surtout dans un territoire comme celui de la Bourgogne. Nous avons aussi pour ambition de sortir de ce territoire même si nous priorisons celui-ci, puisque le projet s'est créer pour lui ", conclut Olivier Fortin.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande