Comment éco-concevoir ses produits ?

Publié par le | Mis à jour le
Comment éco-concevoir ses produits ?

Contrairement à l'économie linéaire, l'économie circulaire permet de réduire l'usage des ressources, sa consommation énergétique ou sa production de déchets. Et bien plus encore. Suivez le guide.

Je m'abonne
  • Imprimer

2600 milliards de dollars de matériaux constituant des biens de consommation en rapide mutation, soit 80% de leur valeur, sont jetés et ne sont jamais récupérés, selon une estimation de McKinsey.

Le mode de consommation linéaire, qui consiste à produire, à consommer et à jeter est de plus en plus critiqué. La population mondiale croît au même titre que la production de déchets, impactant négativement l'environnement et le climat. La prise de conscience est désormais nationale, avec par exemple la Loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, et internationale, avec l'objectif 12 de développement durable des Nations Unies. " C'est une opportunité de différenciation pour les entreprises qui peuvent transformer leur modèle économique et leur façon de produire ", explique Timothée Quellard, cofondateur d'Ekodev, cabinet de conseil en développement durable.

Voici les différentes étapes à suivre pour éco-concevoir ses produits.

1/6 Définir son positionnement

Pour démarrer, il faut se poser la question de savoir ce que vous souhaitez vraiment faire et avec quel degré d'implication. " Est-ce que je veux adopter un comportement offensif externe, avec beaucoup de communication ? Ou suivre un mode défensif interne avec une concentration sur la supply chain par exemple ? ", propose Dimitri Caudrelier, président de Quantis International, cabinet de conseil en solutions responsables. C'est l'étape où il faut faire le point sur ce que vous faites déjà et sur les engagements que vous souhaitez prendre. En sachant que l'économie circulaire amène un changement de modèle qui peut parfois s'avérer radical.

Pourquoi allez-vous entamer ce changement ? Pour fédérer vos collaborateurs ? Impacter positivement l'environnement ? Réaliser des économies ? Collaborer avec des acteurs voisins privés et publics sur votre territoire ? Cela peut être pour toutes ces raisons, mais l'important est de le préciser en amont avant d'agir.

2/6 Identifier les enjeux environnementaux

C'est un point particulièrement important puisqu'il permet d'identifier l'ensemble de vos impacts écologiques à chaque niveau de votre chaîne de valeur. " Il faut à cette étape penser aussi bien à la réparabilité, au reconditionnement, au recyclage, à la traçabilité qu'aux achats, au marketing ou encore aux ventes ", note Timothée Quellard. De cette manière, vous pourrez vous rendre compte des actions précises à mener que ce soit au moment du design de vos produits ou à la fin du cycle de vie de ce dernier. " C'est aussi un bon moyen de repérer les leviers à activer pour l'éco-conception de vos produits : qu'ils soient techniques ou financiers ", ajoute Dimitri Caudrelier.

3/6 Partager une même vision

Une fois que vous savez où vous voulez aller et comment vous voulez y aller, il faut embarquer vos collaborateurs dans cette nouvelle aventure. " Il est crucial de développer une vision partagée et transverse avec ses salariés pour établir une feuille de route. Cela permet d'emmener tout le monde dans la même direction et de co-construire ce projet ensemble en bénéficiant des expertises de chacun ", remarque Timothée Quellard.

Les points d'entrée sont multiples pour aborder l'éco-conception en interne : analyse du cycle de vie, achats responsables, origine des matériaux, gestion des déchets, utilisation du numérique, synergies, écologie industrielle et territoriale... Tous les sujets sont concernés, donc tous intéressants à être abordés en groupe. " C'est là que l'on établit un parallèle entre leviers, enjeux et impacts pour que tout soit cohérent et que tout ait du sens ", souligne Dimitri Caudrelier.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Emilie Kovacs

Emilie Kovacs ,<br/>rédactrice en chef Emilie Kovacs ,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Biodiversité

Par Emilie Kovacs, rédactrice en chef d'EKOPO

La marque de lunettes engagée fabriquée en Patagonie débarque en France dans les enseignes GrandOptical et Solaris (groupe GrandVision).

Biodiversité

Par Ingénieurs sans frontières, Attac, Générations Futures, Confédération paysanne, RES, Forebio, Bioconcomacteurs, UFC Que Choisir, France Nature Environnement, Synabio, Greenpeace, CIWF France

Pour qu'informer correctement les consommateurs sur l'empreinte écologique des produits soit une priorité, 12 acteurs de la transition agricole [...]