Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Je m'abonne

Pamela Anderson s'engage pour la protection des eaux de l'Antarctique

Publié par le | Mis à jour le
Pamela Anderson s'engage pour la protection des eaux de l'Antarctique

L'actrice et activiste rejoind le groupe Antarctica2020 qui lutte pour la protection des eaux entourant l'Antarctique.

Je m'abonne
  • Imprimer

Antarctica2020 rassemble des personnalités sportives, politiques, économiques, médiatiques et scientifiques qui utilisent leur influence et leurs réseaux pour mettre en avant la nécessité de protéger l'océan Austral en interdisant à l'exploitation un réseau de grandes aires marines protégées.

Pamela Anderson se joint à ce combat. Déjà engagée dans d'autres causes environnementales, l'actrice met à contribution sa notoriété pour influencer le public dans ce sens.

" Beaucoup de gens ne se rendent pas compte que l'Antarctique joue lui aussi un rôle essentiel dans le fonctionnement de notre planète, même si c'est une des régions les plus reculées du monde. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour le protéger. Voilà pourquoi je m'associe à cette campagne ", déclare Pamela Anderson.

Le groupe rassemble d'autres personnalités parmi lesquelles Philippe Cousteau, journaliste, explorateur et défenseur de l'océan ; Geneviève Pons, directrice générale et vice-présidente pour l'Europe de l'Institut Jacques Delors, ancienne directrice du WWF Europe ; José María Figueres, fondateur d'Antarctica2020 et ancien président du Costa Rica ou encore Sylvia Earle, exploratrice National Geographic, fondatrice de Mission Blue.


Une cause urgente à défendre

Antarctica2020 collabore avec des ONG partenaires comme l'Antarctic and Southern Ocean Coalition (ASOC), The Pew Charitable Trusts, Ocean Unite, par exemple, afin de pousser les responsables politiques à prendre dès cette année des mesures d'urgence pour protéger ces eaux.

L'Antarctique joue un rôle majeur dans la préservation de notre planète. Grâce à ses eaux glacées, véritable thermostat de la planète, la régulation de notre système climatique permet à la Terre de rester fraîche et vivable, luttant également contre le réchauffement climatique. De plus, le courant océanique qui circule autour de l'Antarctique propage des nutriments dans tout l'océan, garantissant sa viabilité ainsi que la notre.

Lancée il y a quelques mois, la campagne #CallonCCAMLR met en avant la structure internationale qui s'est donnée pour mission de protéger l'océan Austral de l'Antarctique : la Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique (CCAMLR). Trois propositions sont abordées : la protection de vastes zones de l'Antarctique oriental, de la mer de Weddell et de la péninsule Antarctique, soit une aire d'environ 4 millions de km2 représentant 1 % de l'océan mondial.

En octobre 2021, les États membres seront réunis lors de la réunion annuelle de la CCAMLR. Ils devront s'entendre et coopérer pour créer trois aires marines protégées.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande