Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Konica Minolta annonce un partenariat avec l'ONF

Publié par Philippe Lesaffre le | Mis à jour le
Konica Minolta annonce un partenariat avec l'ONF

L'entreprise de solutions d'impression et de services informatiques vient de rappeler qu'elle soutenait l'Office national des forêts. Notamment pour sauvegarder un étang en plein coeur de la forêt de Saint-Germain-en-Laye, dans les Yvelines.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les forêts occupent 31 % du territoire métropolitain. Si deux tiers des espaces forestiers sont privés, 25 % des forêts publiques, domaniales et communales sont gérés par l'Office national des forêts (11 millions d'hectares de bois). Un acteur majeur de la filière bois soutenu par l'entreprise Konica Minolta, expert en solutions d'impression et de services informatiques pour les sociétés et les collectivités. Le groupe vient d'annoncer avoir signé un partenariat avec l'ONF, qui va prendre plusieurs formes.

D'abord, l'organisation de « chantiers nature » auxquels pourront participer les collaborateurs de l'entreprise et les clients, comme l'indique Konica Minolta dans son rapport RSE. Cela peut être des actions de sensibilisation du jeune public, des séances de ramassage de déchets, de bâtonnage d'espèces invasives ou encore la restauration de zones humides.

Sauvegarde d'un lac au sein d'une forêt domaniale

L'entreprise communique aussi sur sa volonté de soutenir financièrement de travaux de maintien et de restauration de réservoirs de biodiversité. Protéger celle-ci fait justement partie des nombreuses missions de l'Office national des forêts.

Concrètement, un projet visant à sauvegarder l'étang de Corra, dans la forêt de Saint-Germain-en-Laye, dans le nord des Yvelines, va être lancé à l'automne, entre octobre et novembre, après la période de reproduction des espèces de la zone aquatique. L'étang abrite, sur une surface de 16 hectares, plus de 200 espèces animales, dont 84 d'oiseaux, précise l'entreprise dans un communiqué de presse.

Au programme, il y a la création d'un corridor biologique à base de haies sèches, l'installation d'un radeau flottant de plantes hélophytes visant à accueillir les espèces d'oiseaux, ainsi que la protection des berges.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande