Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Paul Pouhin (Deskeo) : "Mettre l'accent sur le bien-être des salariés"

Publié par Philippe Lesaffre le | Mis à jour le
Paul Pouhin (Deskeo) : 'Mettre l'accent sur le bien-être des salariés'

Deskeo accompagne les entreprises dans la conception de leurs espaces de travail, à Paris et à Lyon. L'immobilier, et notamment l'exploitation des locaux au sein des immeubles, représente 38 % de l'empreinte carbone au niveau mondial. Alors, comment faire en sorte que les bureaux aient moins d'impact ? On a posé la question à Paul Pouhin de Deskeo.

Je m'abonne
  • Imprimer


Deskeo a publié récemment un guide pour aider les entreprises à comprendre l'impact durable au bureau, pour quelles raisons ?

Paul Pouhin : On veut aider les entreprises à s'engager dans la transition écologique. Et cela peut commencer par l'aménagement du bureau pour créer un espace plus responsable. Dans le guide, on a cherché à répondre aux questions que les entreprises se posent fréquemment. En tout cas, celles qui veulent aborder les enjeux climatiques. D'abord, la première étape consiste à déchiffrer l'impact du bureau. Ensuite, de donner les clefs pour améliorer la durabilité des lieux de travail.

Qu'est-ce qui a le plus d'impact dans un bureau ?

Le chauffage, c'est 50 % des dépenses d'énergie dans un bureau.


L'accent sur le bien-être des salariés

Pourquoi une entreprise a intérêt à réduire l'impact de son espace de travail ?

Les attentes des collaborateurs ont évolué. Ils veulent que leurs employeurs adoptent des comportements plus responsables et que leur entreprise ait un impact positif pour la société. Et cela passe d'abord par les bureaux. On ne peut pas oublier l'environnement des collaborateurs. Les bureaux ont évolué, on parle maintenant de lieux de vie, d'échanges et de cohésion, dans lesquels on met l'accent sur le bien-être des salariés.

Comment parvenir à réduire l'impact d'un lieu de travail ? Qu'est-ce qui est important ?

Pour pouvoir faire de son espace de travail un écosystème plus responsable, il faut commencer à agir avant l'aménagement, lors de la réflexion. On a des indicateurs comme les écolabels pour mesurer les performances énergétiques des bâtiments. Elles donnent des informations importantes.

Ensuite, il y a le choix du système de chauffage, d'isolation, des matériaux, au niveau de l'éclairage aussi - les ampoules led auront par exemple une durée de vie plus importante. Des éléments qui contribueront à réduire l'empreinte carbone des bureaux.


Comment optimiser les ressources

Et après l'aménagement, on vise à optimiser les ressources. Deskeo donne des exemples pour aider les organisations à avoir un impact plus positif à l'échelle de l'entreprise. Par exemple : une politique zéro plastique sur le lieu de travail, avec l'installation d'une fontaine à eau, l'usage de gourdes, de vaisselles réutilisables, l'utilisation de produits d'hygiène plus durables pour le ménage, le tri des déchets, la revalorisation du marc de café ou encore des mégots de cigarettes, récupérés par des entreprises qui les traitent pour leur donner une seconde vie. On peut agir aussi au niveau de la consommation d'eau, via un robinet plus économe, en particulier.

Y a-t-il d'autres demandes des clients qui sont de plus en plus présentes ?

Au-delà de la question du plastique et du tri des déchets, on s'aperçoit que beaucoup d'entreprises clientes demandent un local à vélo (avec des prises de recharge pour les deux-roues électriques). Cela leur permet de promouvoir la mobilité douce auprès des collaborateurs. On constate que la performance énergétique des immeubles est un point sur lequel les entreprises sont de plus en plus vigilantes. Et elles demandent également qu'on propose et installe dans les locaux du mobilier et des équipements informatiques de seconde main. De manière générale, la dimension RSE est de plus en plus indissociable de la vie des organisations.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande