Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Je m'abonne

L'apporte Bonheur : l'auberge culturelle altermondialiste

Publié par le | Mis à jour le
L'apporte Bonheur : l'auberge culturelle altermondialiste

Lauréat inspiration ESS de 2021 de la fondation Crédit Coopératif, l'association l'Apporte Bonheur a pour but de revaloriser les déchets du littoral de l'Île de Ré. L'objectif est aussi de créer un lieu alternatif qui laisse le temps aux gens d'échanger et de réfléchir sur des solutions possibles.

Je m'abonne
  • Imprimer

Récompensé pour son engagement écologique par la fondation du Crédit Coopératif, l'association l'Apporte Bonheur, créée en 2011, a pour volonté de réunir les individus autour de questions essentielles pour trouver des solutions aux enjeux climatiques et humains de ce siècle.

Situé sur l'Île de Ré, en Charente Maritime, l'association se concentre sur trois piliers : la protection de l'environnement, l'art et la culture, et la promotion du tourisme responsable.

Après une longue réflexion et organisation, l'association a trouvé un processus pour revaloriser les nombreux déchets plastiques maritimes pour en faire une matière première destinée à la construction d'habitations atypiques en briques de plastiques upcyclées.

Fondée par Tristan de Pelseneer et Manuela Hirt, l'association a pour vocation de faire évoluer les mentalités et proposer des solutions concrètes pour faire face aux différents enjeux actuels.

Repenser l'image des déchets

Après avoir organisé des ramassages réguliers de déchets, les deux fondateurs ont effectué une analyse de leur provenance. Leur constat : le tourisme de masse en est la principale cause. " On peut parler de sur-tourisme, qui est encore plus invasif que le tourisme de masse. L'exploitation d'un territoire n'est pas illimitée ", explique Tristan de Pelseneer pour qui " le touriste n'est pas un voyageur, il ne s'implique pas sur le territoire qu'il visite. "

Afin de remédier à cela, sa compagne Manuela Hirt a proposé des expositions de " waste art ", des compositions artistiques en utilisant les déchets plastiques ramassés le long du littoral.

Décidés à revaloriser ces déchets, ils décident de fabriquer des briques composées de paillettes de plastique dépollué afin d'en faire le matériau de maisons habitables uniques. " Une des solution est de repenser l'image du déchet plastique en matière première. Pour devenir des briques de plastique dépollué afin de construire des habitations durables, tout en dépolluant l'espace ", détaille Tristan de Pelseneer.

En travaillant avec l'association Plastic Bank, les deux fondateurs de l'Apporte Bonheur emprisonnent la toxicité du plastique dans sa propre matière grâce à un procédé thermique : " Revaloriser du plastique n'a pas d'intérêt si c'est pour l'utiliser de la même façon. Il fallait trouver une utilité pérenne et cela passe par l'habitat ", indique Tristan de Pelseneer, avant d'ajouter que " les seules normes à respecter c'est qu'il n'y ait pas d'émanations toxiques au toucher et pas de fonte à cause de la chaleur. " Cette économie circulaire naissante pourrait devenir une nouvelle norme locale et puisque duplicable, elle pourrait inspirer au niveau national.

Ce projet d'habitation alternative permet de solutionner la pollution plastique tout en se réappropriant l'espace et le territoire qui subit de plein fouet l'inflation due au tourisme de masse. En passant de déchet à matière première, le plastique devient une richesse et non plus un fléau environnemental.

Un lieu culturel alternatif

Cette auberge tenue depuis trois ans par les deux comparses a été pensé pour faire naître des solutions et faire en sorte que les utopies d'aujourd'hui deviennent les réalités de demain.

En réunissant des individus d'horizons différents, Tristan et Manuela se sont rendus compte que l'envie était la même pour tous : faire naître un changement en proposant des solutions réelles.

" Pour nous, c'est aussi un lieu d'échanges et la possibilité de réfléchir en s'émancipant des logiques capitalistes actuelles ", indique Tristan de Pelseneer.

En mêlant culture, conscience environnementale et développement du tourisme responsable, l'auberge de l'Apporte Bonheur propose des pièces de théâtre, des expositions photographiques, des moments humains d'échanges et d'espoir autour d'un futur plus souhaitable pour tous.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande