Paris : pour un tourisme à impact positif

Mis à jour : avr. 30


Le tourisme est une belle industrie. Il fait, à de nombreux égards, la fierté de Paris. Créateur d’emplois et d’investissements, ascenseur social pour de jeunes Franciliens et vecteur d’influence culturelle pour Paris et pour la France, il structure depuis plus d’un siècle notre ville et sa prospérité.


De notre patrimoine à notre gastronomie, de nos artistes à nos commerçants, de la qualité de vie à la nature, tout à Paris concourt à l’expérience unique d’un séjour touristique. À ce titre, la prospérité à long terme de cette industrie est intimement liée à la préservation de ces atouts, y compris contre les menaces que le tourisme lui-même leur fait courir.


Leur préservation est également au centre des attentes des Parisiennes et des Parisiens. Ces derniers aiment leur ville, aiment y vivre, aiment y accueillir des voyageurs du monde entier… à la condition toutefois que ceux-ci ne mettent pas en danger l’équilibre fragile entre résidents et visiteurs au cœur même de la ville la plus dense d’Europe.


Barcelone, Venise, Dubrovnik, Berlin… on ne compte plus les villes qui, au cours des dernières années, ont dû faire face aux protestations de leurs habitants contre le tourisme. Ces mouvements – qualifiés de « tourismophobie », de « surtourisme » ou d’ « overtourism » – nous appellent à mesurer que les grandes mutations des décennies qui viennent de s’écouler (massification du tourisme, dérégulation par certains géants de la tech…) sont venues chambouler des écosystèmes urbains fragiles.


Les destinations touristiques de pleine nature ont entrepris, depuis le début des années 2000, de transformer leurs pratiques, et celles des touristes, pour protéger leur patrimoine naturel et, in fine, le tourisme à long terme. Aujourd’hui, dans le même esprit, c’est aux villes de protéger leur patrimoine urbain, bâti et immatériel, et de penser les nouvelles manières de les faire visiter, plus respectueuses des écosystèmes et des habitants. C’est la philosophie de ce travail mené conjointement par un professionnel reconnu du tourisme et par un élu en charge de politiques publiques touristiques depuis six ans.


La question écologique et le respect des habitants ne sont pas une menace pour le tourisme. Ils sont au contraire une occasion unique pour les destinations de se réinventer, de proposer un tourisme de valeur et de multiplier les expériences d’échange entre touristes et locaux. Ils sont aussi l’occasion de promouvoir d’autres lieux, d’autres quartiers, tant pour lutter contre la saturation des espaces les plus fréquentés que pour étendre les bénéfices de l’économie touristique à tous les quartiers.


Ville de l’Accord sur le climat et ville la plus visitée au monde, Paris a la responsabilité d’inventer ce tourisme à impact positif. C’est le sens de ce travail et des propositions que nous soumettons au débat public.

LES PROPOSITIONS :

1. PRÉSERVER LE LOGEMENT DES PARISIENS

Mettre fin à la prédation des logements par les hébergements touristiques

Limiter la construction de nouveaux hôtels intra-muros pour diminuer la tension sur le marché résidentiel parisien, et renforcer l’attractivité du Grand Paris

Encourager la création de nouveaux concepts hôteliers innovants, mélangeant dans un même bâtiment chambres d’hôtel et logements, grâce au lancement de concours d’architecture sur le modèle de "Réinventer Paris"

2. FAVORISER LES MOBILITES TOURISTIQUES PROPRES DANS LA VILLE

Développer les modes de transport écologiques sur la Seine et les canaux

Réduire la circulation des cars de tourisme à Paris en vue d’une interdiction complète en 2024

Développer le cyclo-tourisme à Paris

3. FAIRE DE PARIS UNE DESTINATION TOURISTIQUE NEUTRE EN CARBONE ET

ZÉRO-DÉCHET

Adopter une trajectoire d’un tourisme neutre en carbone grâce à une Contribution Planète Paris intégrée à une taxe de séjour modernisée

Faire de Paris la ville pionnière d’un tourisme zéro déchet et éco-responsable

4. PRESERVER LA DIVERSITE COMMERCIALE ET L'IDENTITE ESTHETIQUE QUI FONT LE CHARME DE PARIS

Lutter contre l’uniformisation commerciale et les commerces d’enseigne en rachetant les boutiques commerciales de certains quartiers devenus ultra touristiques pour y réinstaller des commerces de proximité

Respecter l’identité artistique et historique de Paris grâce à la nomination d’un directeur artistique de la ville

5. LUTTER CONTRE LE RISQUE DE SATURATION TOURISTIQUE ET GARANTIR UNE HARMONIE ENTRE TOURISTES ET HABITANTS

Développer la visite des quartiers alternatifs dans Paris et le Grand Paris par la création de nouveaux parcours touristiques et par l’implantation de nouveaux hébergements dans ces quartiers

Une gouvernance nouvelle pour le tourisme parisien : l’Office métropolitain du tourisme

Inciter à la reconquête par les Parisiens des grands sites touristiques

Adapter notre stratégie de promotion touristique et nos indicateurs pour réussir le tourisme à impact positif

Extrait de la tribune intégrale publiée sur le site du think tank Terra Nova.

#Paris #tourismeresponsable #tourismedurable #capitale #économiepositive #économieresponsable