Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Emballage e-commerce: entre protection et écoresponsabilité pour les fêtes de fin d'année

Publié par le | Mis à jour le
Emballage e-commerce: entre protection et écoresponsabilité pour les fêtes de fin d'année

La technicité des emballages e-commerce est souvent sous-estimée. Pourtant, l'enjeu est majeur car il se situe à la convergence de différentes problématiques qu'il s'agit d'embrasser en amont des pics d'activité de fin d'année. Tour d'horizon des moteurs de l'innovation.

Je m'abonne
  • Imprimer

"Garantir la bonne livraison des produits en les protégeant, améliorer la productivité en optimisant les cadences des préparateurs de commandes, véhiculer les valeurs et la promesse de la marque, contribuer à l'expérience client et permettre les retours sont les 5 missions clés que doit remplir l'emballage e-commerce", explique Ulrick Parfum, directeur achats et offre produits du groupe Raja. Entre efficacité logistique, maîtrise des coûts et respect de l'environnement, le choix des solutions d'emballage peut rapidement virer au casse-tête. Alors que la période des fêtes de fin d'année va se traduire par une forte augmentation des expéditions de commandes, il faut dès maintenant s'assurer de prendre les bons arbitrages tant sur le fond que sur la forme!

Protéger les produits... autant que l'environnement

"La protection des marchandises est évidemment la fonction première de l'emballage, affirme Vincent Renaudie, directeur du design et de l'innovation pour DS Smith. C'est pourquoi nous avons développé une méthodologie spécifique pour garantir la résistance de nos solutions." Cette méthodologie -appelée DISCS pour Drop, Impact, Shock, Crush, Shake- est appliquée pour chaque type d'emballage. Mais la résistance n'est pas la seule variable de l'équation. Car cette capacité à protéger les marchandises ne doit pas se traduire par un poids ou une quantité de matériaux qui impacterait les coûts liés à l'emballage. "La difficulté est double, continue Vincent Renaudie. Les acteurs de l'e-commerce sont très vigilants à la problématique de la gestion du vide. L'adaptation de l'emballage au produit est tout à la fois un enjeu de transport et d'écoresponsabilité".

En effet, selon une récente étude menée par DS Smith, la demande pour des emballages recyclables ou réutilisables connaît une nette augmentation dans le secteur de l'e-commerce. Avec une croissance de 35% dans le secteur de l'habillement, de 35% dans celui de l'électronique domestique et de bureau, et de 51% dans le secteur de l'alimentation et des produits d'épicerie, la demande d'emballages durables a explosé dans l'activité e-commerce de DS Smith. "L'un des moteurs de l'innovation, c'est l'écoresponsabilité car 80% des consommateurs y sont attentifs, confirme Henri Serre, directeur commercial grands comptes du groupe Raja. Cela passe autant par la recyclabilité de l'emballage, la gestion du vide que le recours à l'adhésif papier ou les colles caoutchouc." Un enjeu environnemental qui a même amené DS Smith à se doter d'un "éco score", un nouvel outil permettant aux marques d'évaluer la recyclabilité de leurs emballages et de comparer les performances environnementales des différentes solutions, afin de créer des emballages circulaires.

Gagner la course contre le temps

Si l'emballage e-commerce est confronté à des enjeux de résistance et d'écoresponsabilité, il est également un levier de productivité. Une productivité qui conditionne par ailleurs la capacité des sites marchands à tenir leurs promesses de délais de livraison. "En matière d'emballage, chaque détail compte. Lorsqu'il est adapté, les préparateurs de commande peuvent gagner jusqu'à 35% de productivité", précise Henri Serre. L'adaptabilité de la caisse, de l'emballage au produit mais aussi sa simplicité de mise en oeuvre est déterminante pour le respect des cadences imposées aux préparateurs de commandes lors des pics d'activité de fin d'année.

"Le fait de disposer de solutions intégrant des pliages sur mesure permet d'adapter l'emballage au produit pour en maximiser la protection, limiter la quantité de matériaux et faciliter le quotidien des préparateurs de commande", confirme Vincent Renaudie. La technicité de l'emballage e-commerce représente cependant un coût non négligeable pour les sites de vente en ligne. "Mais, indique Ulrick Parfum, si l'emballage coûte plus cher, l'économie de temps, l'optimisation du transport, la capacité à entrer en boîtes à lettres, sont autant d'éléments qui constituent autant de promesses de gain de temps et de bénéfices d'expérience client."

TheBOX Living Packets: Réutilisable, sécurisé et connecté

"Nous avons conçu TheBOX comme une réponse aux enjeux de l'e-commerce. Préoccupation écologique, sécurisation des produits, traçabilité et expérience client", explique Emmanuel Lemor, cofondateur de Living Packets. Cet emballage ultrarésistant intègre un traceur GPS pour un suivi constant. Doté de capteur, TheBOX analyse en permanence les chocs ou les variations de température. Son écran à cristaux liquides relègue les étiquettes papier au rang de vieux souvenirs. Une fois le colis reçu, le destinataire peut choisir de le conserver pour un prochain envoi, de le remettre à des commerçants partenaires ou à un point de collecte. "Pour l'heure, TheBOX est réservé à des usages B2B mais nous travaillons à décliner le modèle pour l'e-commerce B2C car la longévité de notre solution est une réponse à l'attente de consommateurs d'une meilleure traçabilité et d'une meilleure durabilité des emballages", affirme Emmanuel Lemor.

L'emballage: levier de l'expérience client

Les cartons, boîtes, sacs et pochettes ne sont pas que des contenants! "Dans le secteur de l'e-commerce, l'emballage est, bien souvent, le seul et unique point de contact physique entre le marchand et son client, observe Henri Serre. Dès lors, la boîte remplace tout à la fois la boutique, le vendeur, le marketing et la décoration, c'est un élément central de l'expérience client." Et l'innovation se cache parfois dans les détails à l'instar de ces boîtes aller-retour, développées par Raja, qui intègrent deux bandes adhésives pour faciliter le retour des produits. Du côté de DS Smith, l'effort est similaire. "La dimension Recycle, Reuse et Return, nous a amenés à penser nos emballages de façon à leur donner plusieurs vies, y compris en dehors du cycle du e-commerçant qui l'a mis en circulation", confie Vincent Renaudie. En perspective, la possibilité offerte au consommateur de réutiliser l'emballage à sa guise.

Technicité vs complexité?

Parce que l'emballage est toujours plus technique, les acteurs de l'e-commerce ont besoin d'accompagnement pour faire les bons choix. Chez Raja, qui propose plus de 1200 formats de caisses différents, un réseau d'experts présents sur le terrain aux côtés des forces de vente vient au contact des métiers. "Leur mission consiste à apporter les meilleures solutions par rapport aux produits vendus, aux attentes des métiers ou aux impératifs de coûts. Au total, une équipe de 40 personnes est mobilisée auprès des marchands", indique Henri Serre.

Le pool d'experts Raja, répartis par spécialité, assure ainsi une couverture nationale. "Nous disposons d'experts Cartons, d'experts Sacs et pochettes ou encore d'experts Calage. Cette expertise est capitale pour apporter des réponses opérationnelles aux acteurs de l'e-commerce", précise Ulrick Parfum. L'organisation est similaire du côté de DS Smith qui s'appuie sur un réseau de chefs de produits, à la convergence du technico-commercial et de l'ingénieur avant-vente, qui viennent au contact des clients. L'objectif: identifier le plus précisément possible les besoins pour adapter la stratégie d'emballage sur mesure pour des fêtes de fin d'année frappées du sceau du succès!

Hipli: l'emballage réutilisable

Au début du mois de juin, Cdiscount annonçait le déploiement des pochettes Hipli pour ses produits d'ici la fin de l'année. Une annonce qui fait suite à l'adoption par Balzac Paris de cet emballage réutilisable jusqu'à 100 fois et disposantd'un timbre permanent permettant au client de le réexpédier. "Nous avons aujourd'hui une flotte de 100000 Hipli prêts à voyager, explique Anne-Sophie Rouault, cofondatrice de la start-up havraise qui vient d'être récompensée à l'occasion de la dernière édition de Vivatech. 40000 de ces Hipli sont déjà utilisés et nous enregistrons environ une trentaine de nouveaux partenariats avec des e-marchands chaque mois".




Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande