Patagonia soutient les coopératives d'énergie citoyenne

Publié par le - mis à jour à
Patagonia soutient les coopératives d'énergie citoyenne

L'entreprise américaine de vêtements outdoor soutient le mouvement de l'énergie citoyenne à travers un documentaire et une campagne de grande ampleur, We The Power.

Je m'abonne
  • Imprimer

Patagonia soutient le mouvement de l'énergie citoyenne. L'entreprise américaine de vêtements outdoor vient de lancer la campagne We The Power ainsi que le documentaire éponyme disponible sur Youtube, pour mettre au coeur des discussions ce besoin de reprendre le chemin d'une énergie propre et équitablement produite et distribuée. Elle a aussi organisé une conférence en ligne le 29 avril pour sensibiliser à cet enjeu sociétal. Parmi les invités : Lionel Astruc, journaliste spécialisé sur le changement climatique et animateur de la conférence, Lucie Pinson, fondatrice et directeur général de l'ONG Reclaim Finance, Marc Mossalgue, responsable de la communication et porte-parole chez Energie Partagée et Fabienne Mahrez, vice-présidente chez Energ'Y Citoyennes.

L'autonomie énergétique séduit

Un million. C'est le nombre d'européens engagés dans la réappropriation de leur énergie. Le mouvement grandi à travers les différentes luttes et innovations créées par les coopératives énergétiques européennes. L'idée de retirer le monopole de distribution et de production d'énergie séduit de plus en plus. Cette réappropriation émane de deux facteurs clés : l'enjeu climatique de stopper notre dépendance aux énergies fossiles et la nécessité de démocratie autour des questions de production et de propriété de biens ou services aussi importants que l'énergie. Le modèle coopératif permet en effet une équité, puisqu'une personne est égale à une voie, indépendamment du montant investi.

Dans le documentaire, on retrouve plusieurs personnages clés de ce mouvement citoyen qui s'est propagé dans plusieurs pays d'Europe : l'Allemagne, l'Espagne, la Grande-Bretagne avant le Brexit. Josh Robert, juriste pour Rescoop, fédération rassemblant toutes les coopératives énergétiques d'Europe, parle de " coup d'État citoyen ". La défiance des citoyens à l'égard des grands groupes industriels et commerciaux est grandissante.

Pour Nuri, autre protagoniste du documentaire qui fait partie de Som Energia martèle: " Le peuple doit être au centre de cette lutte. L'enjeu climatique est trop important pour le laisser aux mains des grands groupes ".

Une guerre contre les industriels

Souscrire chez un fournisseur d'énergie n'est pas anodin en termes d'impact. Le classement d'Oxfam sur les investissements des banques en est la preuve. Or le modèle des coopératives énergétiques a pour but d'investir dans des projets qui ont du sens et qui ont des externalités positives pour l'environnement et les producteurs. " Notre argent a du pouvoir, il peut avoir un sens. Les gens ont besoin de sens c'est une évidence ", indique Fabienne Mahrez, vice-présidente chez Energ'Y Citoyennes. Soutenir une coopérative énergétique permet de développer le tissu économique local sur le plan énergétique tout en minimisant les dégâts environnementaux.

L'énergie est devenue une propriété, celle de grands groupes industriels. Les coopératives énergétiques veulent insuffler un changement de fond, d'un point de vue environnemental mais aussi d'un point de vue démocratique. L'idée de produire une énergie propre par et pour les citoyens n'est plus une utopie. " On a une prévision de 2% de hausse par an de l'utilisation des énergies fossiles alors qu'on devrait baisser chaque année de 6% pour rester dans les limites du GIEC ", explique Lucie Pinson, fondatrice et directeur général de l'ONG Reclaim Finance, pour témoigner de l'enjeu climatique derrière cette réappropriation.

Pour une prise de conscience généralisée

La notion de décentralisation de l'énergie est elle aussi importante dans le message que porte We The Power et toutes les coopératives énergétiques. Ces nouveaux producteurs permettent aux collectivités locales et aux régions dans lesquelles elles opèrent de récupérer les bénéfices financiers de leurs productions énergétiques. Chose qui n'est pas possible avec les grands groupes industriels puisqu'ils ne produisent pas d'énergie sur place et sont dépendants de pays étrangers pour extraire les matières premières fossiles.

Après avoir réussi à initier une prise de conscience, le mouvement qu'illustre la campagne We The Power et les coopératives énergétiques d'Europe a besoin d'un socle législatif commun pour aller plus loin. " La législation européenne sur les coopératives énergétiques est primordiale car sans structure d'appui, nos actions restent bloquées au niveau local ", explique Josh Roberts. Le juriste de Rescoop a porté le Clean Energy Package à la Commission européenne qui regroupe huit actes législatifs en faveur d'un accès à une énergie renouvelable garantie pour chaque citoyen européen. Ce nouveau dispositif législatif a été adopté en 2019 par la Commission européenne.

De nombreux outils sont à disposition des citoyens pour s'informer sur leur fournisseur d'énergie et leur impact, le classement de Greenpeace en est un exemple. D'après Patagonia, d'ici 2050, si le mouvement de l'énergie citoyenne continue sur cette voie, ce ne serait pas un mais 260 millions d'européens engagés et près de 45% de l'électricité européenne qui serait produite par des coopératives.

Je m'abonne

Shoona Woolley, journaliste

Emilie Kovacs ,<br/>rédactrice en chef Emilie Kovacs ,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet